Mardi 29 septembre 2020

Musée

Renaissance annoncée du Musée Dobrée à Nantes pour 2021

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 22 juin 2016 - 388 mots

NANTES

NANTES (PAYS DE LA LOIRE) [22.06.16] – Le Conseil départemental de Loire-Atlantique a adopté un nouveau projet de rénovation du Musée d’art, d’histoire et d’archéologie Dobrée. Confié à Dominique Perrault en 2010, le premier chantier n’avait jamais commencé en raison d’une annulation du permis de construire par la justice.

Musée départemental Thomas Dobrée
Musée départemental Thomas Dobrée
Photo Jibi44

Catherine Touchefeu vice-présidente (PS) du Conseil général de Loire-Atlantique, a soumis à l'assemblée départementale un nouveau projet de rénovation du Musée Dobrée : lundi 20 juin, le plan de 25 millions d'euros, « soit moitié moins que la précédente hypothèse » a précisé la conseillère départementale, a été voté par la majorité, rapporte Ouest-France.

La feuille de route prévoit le lancement d’un concours d'architecture dès ce mois-ci et la sélection de l’équipe de maîtrise d'œuvre pour juin 2017. « Les travaux débuteront avant l'été 2019 et l'ouverture est prévue pour l'été 2021 », a promis Catherine Touchefeu.

Du côté de l’opposition, Danielle Rival (Les Républicains, La Baule) s’est cependant étonnée qu’un projet soit lancé « alors que l'on est toujours en attente du recrutement d'un directeur du réseau Grand patrimoine ».

Le Musée Dobrée abrite 140 000 œuvres et objets couvrant cinq mille ans d'histoire, issus des collections de la Société archéologique de Nantes et de la Loire-Inférieure et de celle de Thomas Dobrée (1810-1895), armateur et grand collectionneur nantais. Le musée est installé dans l’ancienne propriété de ce dernier à Nantes, composée du manoir de la Touche (XVe et XIXe siècles), le palais Dobrée (XIXe siècle) et la maison du jardinier (XIXe siècle). Au début des années 70, un troisième édifice, le « bâtiment Voltaire », a été ajouté pour abriter la conservation, la documentation, l’exposition permanente d’archéologie régionale, l’auditorium, des galeries souterraines et quelques réserves.

En 2010, le conseil général de Loire-Atlantique avait désigné l’architecte Dominique Perrault pour rénover le musée nantais. Mais une association locale s’était opposée au projet d’extension souterraine, dont le coût prévisionnel des travaux s’élevait à 35 millions d’euros. En juillet 2012, le tribunal administratif de Nantes avait annulé le permis de construire accordé en 2011, décision confirmée par la cour d’appel de Nantes en février 2014. Pendant tout ce temps, le musée Dobrée est resté fermé au public. En septembre 2015, le musée a rouvert partiellement pour présenter l’exposition « Voyage dans les collections », dont le deuxième volet est actuellement visible.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque