Musée

Le musée Chillida rouvre au public

Par Sindbad Hammache · lejournaldesarts.fr

Le 21 avril 2019 - 327 mots

HERNANI / ESPAGNE

Fermé depuis 2011, le musée fondé par l’artiste pour abriter ses œuvres reprend vie dans le cadre d’un accord avec une galerie.

La sculpture d'Edouardo Chillida, <em>Hommage à Georges Braque</em>, installée dans le parc du Musée Chillida Leku
La sculpture d'Edouardo Chillida, Hommage à Georges Braque, installée dans le parc du Musée Chillida Leku
Photo Isma Monfort, 12 août 2010

« Mon père se voyait comme un arbre, confiait Luis Chillida au Guardian, avec des racines fermement ancrées, et des branches partout dans le monde ». Si les œuvres essaimées par Eduardo Chillida autour du monde sont bien visibles, sa maison-musée dans le pays basque était quant à elle fermée au public depuis maintenant 8 ans. 

A la fin des années 1980, Eduardo Chillida s’établit dans la campagne basque pour réaliser son rêve : trouver un environnement dans lequel il pourrait planter ses sculptures monumentales comme on plante une forêt. Travail au long cours, ce terrain de 11 hectares entourant un Caserio (la ferme basque typique) devient un musée en 2000. A la mort du sculpteur en 2002, sa famille prend la suite mais doit fermer le lieu à contrecœur en 2011, faute de moyens.

C’est un accord passé avec la galerie suisse Hauser & Wirth qui permet aujourd’hui à « Chillida Leku » (en basque : le lieu de Chillida) de rouvrir ses portes. En échange de la gestion de la succession de l’artiste, la galerie finance les travaux ainsi que la promotion des lieux. Luis Laplace, architecte et designer argentin, et Piet Oudolf, paysagiste star, sont aux commandes des travaux.

Contraint à ne faire visiter le lieu que sur rendez-vous depuis 2011, les ayants droit de Chillida tablent désormais sur une fréquentation de 100 000 visiteurs par an. La nouvelle directrice, Mireia Massagué, a introduit quelques nouveautés pour faciliter la visite du site, comme des QR codes qui accompagnent la déambulation parmi les sculptures, et une connexion en bus reliant le centre-ville d’Hernani à l’entrée du domaine. 

Les premiers visiteurs ont pu admirer le parc de sculptures le 17 avril dernier, ainsi qu’une exposition dans le Caserio organisée par Ignacio, un des fils Chillida. Un programme d’expositions et d’évènements suivra ensuite, redonnant vie au lieu. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque