Dimanche 17 janvier 2021

Musée

Le MAC de Marseille ne réouvrira pas à temps pour Manifesta 13

Par Lorraine Lebrun · lejournaldesarts.fr

Le 22 août 2020 - 360 mots

Le Musée d’art contemporain reste fermé pour travaux, alors que la ville accueille la biennale européenne d’art contemporain.

Le MAC (Musée d'Art Contemporain) de Marseille. Courtesy Musées de Marseille
Le MAC (Musée d'Art Contemporain) de Marseille.
Courtesy Musées de Marseille

Cela aurait dû être une réouverture en grande pompe, signant la modernisation d’un musée qui en avait besoin. Le lancement de Manifesta 13 Marseille n’aura néanmoins pas lieu au Musée d’art contemporain. Le musée, fermé pour travaux depuis avril 2019, devait en effet rouvrir en juin à cette occasion. La crise sanitaire a contraint au report de la biennale, qui se tiendra bel et bien dans la cité phocéenne à partir du 28 août. Mais le MAC restera lui fermé jusqu’à l’automne 2021.  

La raison ? les travaux n’ont toujours pas commencé. Cité par La Provence, l’adjoint à la maire en charge de la culture explique que ce délai supplémentaire est dû au retard pris par la mission d’étude et le désamiantage du bâtiment nécessaire avant le début effectif du chantier. Pour un coût annoncé de 5 millions d’euros, les travaux de rénovation devraient commencer début 2021 et durer dix mois. Un coup dur pour ce musée de la ville, dont les difficultés budgétaires sont souvent pointées du doigt.

Ouvert en 1994 sous l’impulsion de Bernard Blistène, le directeur des musées de la ville de l’époque, le MAC répondait alors à la nécessité d’avoir un lieu d’exposition dédié à l’art contemporain dans la deuxième ville de France. Deux ans après son ouverture, c’est le musée le plus visité de la ville. Mais depuis le milieu des années 2000, la baisse continue de son budget ne lui permet plus une programmation ambitieuse et le nombre de visiteurs se réduit en conséquence. En 2013, Marseille est capitale européenne de la culture mais le MAC profite peu du programme Marseille-Provence 2013 mis en place par la municipalité. Au contraire, éloigné du centre-ville, il souffre de la concurrence avec le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) ou la Friche la Belle de Mai

Depuis 2014, ceux qui veulent visiter le MAC trouvent régulièrement porte close. La réouverture initialement annoncée avec la biennale aurait pu donner un beau coup de projecteur sur un établissement qui en a bien besoin. L’occasion est manquée. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque