Dimanche 25 juillet 2021

Musée

Le Musée d’histoire de Marseille fermé jusqu’à nouvel ordre 

Par Charles Roumégou · lejournaldesarts.fr

Le 16 juin 2021 - 426 mots

MARSEILLE

Le musée emploie de nombreux agents reclassés médicalement, absents en raison de la crise sanitaire.

musée d'histoire Marseille
Le musée d'histoire de Marseille.

Depuis le 11 juin dernier et jusqu’à nouvel ordre, le Musée d’histoire de Marseille (MHM) – lequel comprend également le musée des docks romains, le mémorial des déportations et de la marseillaise – est fermé au public faute d’agents pour assurer l’accueil et la surveillance des salles. 

Douze des dix-sept agents nécessaires pour assurer le bon fonctionnement du musée au quotidien sont actuellement en autorisation spéciale d’absence (ASA) et le demeureront jusqu’au 30 septembre prochain.

Cette situation est la conséquence d’« une politique sociale pratiquée depuis pratiquement un demi-siècle par la municipalité » explique Jean-Pierre Zanlucca, délégué syndical de la Fédération syndicale unitaire (FSU) du service des musées de la Ville de Marseille, qui en fait « un service de reclassement, de repositionnement médical ». En clair les musées marseillais, comme dans beaucoup de villes, emploient plus que les autres services municipaux des personnes atteintes de pathologies invalidantes.

« Ce personnel génère beaucoup d’absentéisme, non pas de complaisance, mais bien médical qui fait qu’un agent sur trois n’est pas à son poste chaque matin », précise le délégué syndical. « Le service est le plus âgé de la ville de Marseille avec une pyramide des âges comprise entre 57 et 63 ans, à près de 80 % », ajoute-t-il.

Sur l’ensemble du service des musées de la Ville de Marseille, 80 agents sont à ce-jour en ASA avec pour effets collatéraux d’importantes perturbations dans le fonctionnement global des musées municipaux de la cité Phocéenne. Deux à quatre salles permanentes du Centre de la Vieille Charité (CVC) sont, par exemple, régulièrement fermées sur les cinq existantes. 

« Aujourd’hui, près d’un tiers des musées sont ouverts à Marseille ce qui est assez dramatique à la veille de la saison estivale », déplore Jean-Pierre Zanlucca. Fermé depuis avril 2019 en raison de travaux de rénovation, le Musée d’art contemporain (MAC) de Marseille n’a toujours pas réouvert.

Le délégué syndical plaide pour la mise en place d’un nouveau plan de recrutement quinquennal – le dernier remonte à 2012, il y a près de dix ans – avec à la clé l’embauche de 30 agents dédiés à l’accueil et à la surveillance des salles. Il craint, dans le cas contraire, un recours massif de la ville aux vacataires dont il estime le coût mensuel à 2 400 euros par personne.

Entièrement rénové en 2013, à l’occasion de Marseille capitale européenne de la culture, avant de retrouver son parc archéologique six ans plus tard, le Musée d’histoire de Marseille relate 2 600 d’histoire de la cité Phocéenne à travers l’archéologie, les beaux-arts, les objets du quotidien et l’architecture.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque