Dimanche 16 décembre 2018

Musée - Société

Le directeur du Musée d’art contemporain de Miami licencié après une plainte pour harcèlement sexuel

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 7 janvier 2016 - 347 mots

MIAMI / ETATS-UNIS

NORTH MIAMI (ETATS-UNIS) [07.01.16] – Après une plainte déposée à son encontre par la responsable de la programmation du musée pour harcèlement sexuel, Babacar M’Bow a été licencié de son poste de directeur du Musée d’art contemporain de Miami, qu’il occupait depuis avril 2014.

Le directeur du Musée d'Art contemporain (MOCA) de North Miami, Babacar M'Bow, a été licencié de l'institution après plusieurs semaines de congé administratif rémunéré après des allégations de harcèlement sexuel formulées à son encontre, relate le Miami Herald. La ville a décidé de licencier Babacar M'Bow le 31 décembre, après une plainte déposée il y a plusieurs semaines par Tiffany Madera, responsable de la programmation du musée, et en raison d’un manque d’encadrement de ses employés.

Selon l'enquête, plusieurs employés ont témoigné à l’encontre du directeur du MOCA, expliquant qu’il utilisait fréquemment un langage inapproprié et des insinuations à caractère sexuel en présence de membres du personnel, en particulier les femmes. Dans sa plainte, Tiffany Madera a précisé que Babacar M’Bow avait fait des commentaires sur sa vie sexuelle, et demandé à ses employés s'ils avaient besoin de « s’envoyer en l’air ». Tiffany Madera affirme également que lors d'une sortie du personnel dans un bar au mois de mai dernier, le directeur avait affirmé aimer « travailler dans un environnement sexuellement explicite et ouvert ».

Dans son entretien avec les enquêteurs, Babacar M'Bow a nié les allégations de Tiffany Madera et d'autres membres du personnel. « Il est clair que ces allégations sont fausses, elles sont la réaction d'une employée qui pensait que j’allais la congédier le 1er janvier », a-t-il dit.

Babacar M'Bow avait été nommé directeur du MOCA en avril 2014, au cours d'une période de troubles pour le musée. La longue bataille juridique entre l'institution, les anciens administrateurs, et la ville de North Miami concernant l’avenir de la collection d’art contemporain du MOCA s’était finalement terminée le 12 novembre 2014 par un accord réglant le partage des biens du musée entre la municipalité, et les anciens membres du conseil d’administration qui ont fondé l’Institut d’Art Contemporain (ICA) de Miami.

Légende photo

Babacar M’Bow © ISA DESIGN

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque