Musée

La Gaîté Lyrique renaît transformée en un espace dédié aux cultures numériques et à la musique actuelle

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 16 décembre 2010 - 394 mots

PARIS [16.12.10] – La Gaîté Lyrique, théâtre construit à la fin du XIXe siècle, va rouvrir ses portes après une transformation totale, au terme d’un chantier de 85 millions d’euros financés par la Ville de Paris, propriétaire des lieux, avec le soutien de la Région Ile-de-France. Ce nouvel établissement culturel ambitionne de devenir le lieu incontournable de la création musicale et numérique.

La Gaîté Lyrique, théâtre construit en 1862, a accueilli pendant plus de 100 ans des spectacles populaires, lui valant le titre de « temple de l’opérette ». A partir de 1980 le théâtre entame une lente agonie, face aux menaces d’effondrement du dôme, la grande salle, a été détruite. Le lieu a ensuite été transformé en parc d’attraction, baptisé Planète Magique, puis laissé à l’abandon. En 2001, la Mairie de Paris a décidé de rénover le théâtre, en valorisant les parties protégées de l’édifice, en partie inscrit aux monuments historiques, et en l’aménageant pour y implanter un établissement dédié aux cultures numériques et à la musique actuelle.

En 2003 l’agence de Manuelle Gautrand a décroché le concours pour la rénovation de la Gaîté Lyrique. Hormis la façade, le vestibule et le foyer du théâtre, parties protégées, le reste de l’immeuble a été détruit. L’architecte a opté pour une mue radicale en créant un lieu résolument moderne, très coloré et design. Le projet de rénovation a coûté 85 millions d’euros, financés par la Ville de Paris avec le soutien de la Région Ile-de-France. La municipalité verse une compensation annuelle de 5,45 millions d’euros aux administrateurs privés, le lieu étant géré par délégation de service publique confiée à Naïve, le Troisième Pôle et INEO, filiale de GDF SUEZ.

C’est face à une salle comble de journalistes que Christophe Girard, adjoint au maire de Paris chargé de la culture, accompagné de l’architecte, des administrateurs et du directeur de la Gaîté Lyrique, Jérôme Delormas, a dévoilé les nouveaux espaces et la programmation. Cette programmation est pour le moins ambitieuse : 3 concerts hebdomadaires, 120 performances et spectacles vivants par an, mais également des expositions sans oublier l’organisation de festival et des résidences d’artistes.

Le défi de la Gaîté Lyrique est désormais de réussir à attirer un public large et diversifié et non pas seulement la « génération internet ». L’établissement ouvre au public le 2 mars 2011, les réservations commencent à partir du 12 janvier 2011.

Légende photo

Façade historique de l'ancien théâtre, avant sa restauration - © Image Ville de Paris - Mai 2009

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque