Unesco

La candidature de Nice à la Liste de l’Unesco fait un grand pas en avant

Par Jinane Dolbec · lejournaldesarts.fr

Le 15 janvier 2020 - 336 mots

NICE

Le gouvernement français a retenu la candidature de la ville azuréenne à l'inscription sur la Liste du patrimoine l’Unesco.

Vue de Nice depuis la Colline du Château. © Photo Kristoffer Trolle, 2015, CC BY 2.0.
Vue de Nice depuis la Colline du Château.
Photo Kristoffer Trolle, 2015

Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et le ministre de la Culture Frank Riester ont annoncé que la candidature de « Nice, capitale du tourisme de riviera » sera présentée par la France à l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco en 2021. 

« Le dossier de Nice, que nous avons décidé de défendre cette année, est profondément original », a expliqué Frank Riester. « Il s'agit de reconnaître la valeur patrimoniale d'un type d'urbanisme inédit : cosmopolite et orienté vers les loisirs. Ce qui s'est joué à Nice à partir de la fin du XVIIIe siècle, c'est l'invention d'une part importante de notre modernité »

Ce serait est en effet à Nice que serait apparu un nouveau type d’urbanisme touristique, une ville nouvelle et cosmopolite entre mer et montagne à laquelle on attribua la fonction de villégiature, de l'italien villeggiatura, qui définit un séjour passager et agréable en dehors de chez soi. 

L’ensemble de près de 600 hectares se caractérise par un urbanisme régulé, des espaces verts, des promenades, des villas, des hôtels et des palaces.  

Le maire de la ville Christian Estrosi avait engagé le processus de candidature en 2012. En 2017, l’inscription sur la liste indicative de la France était acquise et sa « valeur universelle exceptionnelle » approuvée. En 2018, le périmètre du bien et de la zone qui l’entoure était fixé. Enfin, en 2019, le plan de gestion de la candidature était validé par le Comité national des biens français du Patrimoine mondial. 

« Je tiens à exprimer toute ma gratitude au Président de la République qui, par ce choix, accorde à Nice une reconnaissance de la qualité du dossier porté par notre ville », a commenté Christian Estrosi. 

Si sa candidature était retenue, Nice rejoindrait une liste déjà bien fournie de ville partiellement (Le Havre, Rives de la Seine à Paris, le Vieux Lyon, le centre de Strasbourg, la Cité de Carcassonne) ou entièrement (Provins) inscrites. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque