Dimanche 19 janvier 2020

Fondation

Confrontée à des difficultés économiques, la Fondation Arnaud réduit ses effectifs et supprime une exposition

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 3 mars 2016 - 338 mots

LENS (SUISSE) [03.03.16] – Confrontée à des déficits plus importants que prévus, la Fondation Arnaud, près de Crans-Montana, se sépare de quatre collaborateurs et redéfinit son programme d’expositions afin de diminuer ses coûts et assurer la pérennité du centre d’art qu’elle gère.

Déficitaire à hauteur de 740 000 francs suisses (680 000 euros), la Fondation Arnaud, à Lens en Suisse, est obligée de réduire sa voilure : quatre collaborateurs ont été licenciés et plus que deux expositions (contre trois auparavant) seront présentées par an dans son centre d’art située sur le plateau de Crans-Montana.

L’information, diffusée sur Rhône FM, a été confirmée par l’agence ats le 1er mars. « Le déficit prévu pour l'année 2016 était de 300 000 francs [suisses]. Nous nous sommes rendu compte qu'il s'élevait à 740 000 francs [suisses] », a indiqué Daniel Salzmann, président du conseil de la Fondation valaisanne.

Les effectifs de la Fondation passent ainsi de 31 à 27 personnes. L’exposition sur l’écrivain Maurice Zermatten, qui débute le 29 avril, sera prolongée et l’exposition estivale, annulée. Le centre d’art ne présentera donc plus que deux expositions pas an (d’une durée d’environ cinq mois chacune) contre trois auparavant (de quatre mois chacune). Ces mesures permettront d'économiser quelque 450 000 francs suisses.

Le président de la Fondation explique la situation par une baisse des financements privés et des subventions ainsi que par les coûts croissants des expositions (transports, assurances…). La fréquentation du centre d'art est quant à elle stable, s’élevant à 47 000 visiteurs par année, dans la fourchette basse des prévisions de la Fondation.

Située au bord du lac du Louché, dans le village de Lens, la Fondation Pierre Arnaud a ouvert au public en décembre 2013. Conçu par l’architecte Jean-Pierre Emery, l’édifice reflète les montagnes et le lac environnants, un paysage auquel était très attaché Pierre Arnaud (1922-1996). Cet industriel français s’était épris du plateau de Crans-Montana et passionné pour l’Ecole de Savièse. Après sa mort, sa fille et son gendre ont enrichi sa collection et créé la Fondation Pierre Arnaud.

En savoir plus
Fondation Pierre Arnaud, 1, route de Crans, Lens (Suisse), www.fondationpierrearnaud.ch

Légende Photo :
La Fondation Pierre Arnaud © Photo François Bertin - 2013 - Courtesy Fondation Pierre Arnaud

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque