Dimanche 15 décembre 2019

Musée

Aux Etats-Unis, le premier musée consacré à l’art palestinien

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 24 avril 2018 - 311 mots

WOODBRIDGE / ETATS-UNIS

Fondé par un entrepreneur palestinien, le musée expose l’histoire de la Palestine, notamment à travers des artistes contemporains.

Woodbridge, une ville de taille modeste, d’environ 8 900 habitants, à moins de deux heures de New York, abrite le premier musée  du continent américain entièrement consacré à l’art palestinien. Depuis le 22 avril 2018, Palestinian Museum, ouvre quatre heures par semaine, chaque dimanche de 13h à 17h. 

A l'initiative du projet, Faisal Saleh, un entrepreneur palestinien âgé de 66 ans. Né en Cisjordanie à El Bireh, il est le fils de réfugiés palestiniens dont le village, Salama, a été occupé par les forces israéliennes, obligeant les habitants à quitter leurs maisons à la fin des années 1940. Arrivé aux Etats-Unis en 1969, Faisal Saleh obtiendra un MBA à l’Université du Connecticut. 

Le Palestinian Museum, doté d’une superficie de 371 m2, est situé au rez de chaussée d’un bâtiment propriété de cet homme d’affaires. L’ambition du musée est de répondre à la sous représentation de l’art palestinien aux Etats-Unis et de communiquer sur le pays et ses enjeux. L’exposition inaugurale présente des oeuvres d’artistes contemporains, des photographies d’archives et des objets retraçant l’histoire du pays en remontant jusqu’au début du XIXème siècle. Le musée se veut apolitique, cependant la quasi totalité des 23 artistes contemporains exposés aborde des sujets politiques, principalement liés au conflit israélo-palestinien. 

Mis à part le Palestinian Museum en Cisjordanie à Birzeit ouvert en 2017 et le Palestine Museum and Cultural Center à Bristol ouvert en 2013, les institutions consacrées à la Palestine sont peu nombreuses. Faisal Saleh, espère inciter d’autres entrepreneurs palestiniens à faire de même, notamment à New York ou Washington. 

En mai 2018, l’Etat d’Israël soufflera le 70ème anniversaire de sa déclaration d’indépendance. 70 ans plus tôt, les voisins arabes envahirent le nouvel Etat et furent rapidement repoussés. 750 000 Palestiniens fuirent alors leur terre.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque