Lundi 17 décembre 2018

Musée

Après les ratés de 2014, La Frick Collection relance ses projets d’extension

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 24 octobre 2016 - 339 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [24.10.16] - Après un long processus et de multiples oppositions à un précédent projet, le cabinet de l’architecte Annabelle Selldorf a été sélectionné par la Frick Collection pour concevoir l’agrandissement et l’adaptation de l’institution new-yorkaise.

C’est le cabinet new-yorkais Selldorf architects qui assurera l’extension et la mise aux normes de la Frick Collection, a annoncé le 20 octobre le musée installé dans l'ancienne résidence de l'industriel Henry Clay Frick (1849–1919) dans l’Upper East Side à Manhattan.

L’édifice d’origine conçu par Thomas Hastings dans les années 1913-1914 a ouvert au public en 1931 et a depuis été complété de multiples annexes qu’il convient aujourd’hui de réhabiliter en respectant le style et l’esprit du lieu. Par ailleurs, la collection du musée s’agrandit – dernièrement il recevait en donation un important ensemble de médailles et la fréquentation a franchi le seuil des 300 000 visiteurs par an, rendant indispensable des travaux d’extension.

Ce projet, la Frick Collection l’avait lancé en 2014, mais, confrontée à une vague de protestations, l’institution s’était vu contrainte de l’abandonner en juin 2015 avant même de l’avoir soumis à la Landmarks Preservation Commission pour approbation. Les plans, signés Davis Brody Bond, envisageaient en effet la destruction d’une salle de réception et d’un jardin paysager créés par Russell Page en 1977, ce qui avait suscité l’indignation d’associations de conservation, d’artistes et d’architectes et la formation d’un collectif dénommé Unite to Save the Frick.

Le nouveau projet sélectionné - parmi une vingtaine d’autres - respecte donc la nécessité d’adapter le lieu tout en préservant « l’échelle intime et l’esthétique de la demeure originale ainsi que les jardins ». Les premiers plans ne seront dévoilés au public qu’à l’hiver 2017-18.

Très présent dans le milieu de la culture, le bureau d’Annabelle Selldorf réalise actuellement le quatrième espace de David Zwirner à Hong Kong, la rénovation de l’édifice du XVIIIe siècle (1772) qui sera investi par Thaddaeus Ropac à Londres au printemps 2017 et supervise le chantier de rénovation des bâtiments industriels de la future fondation Luma à Arles.

Légende photo

Frick Collection © Photo Gryffindor - 2010 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque