Nomination

Annick Lemoine, une spécialiste de la peinture baroque à la tête du Petit Palais

Par Julie Goy · lejournaldesarts.fr

Le 10 janvier 2022 - 335 mots

PARIS

Conservatrice, chercheuse et commissaire d’exposition, la nouvelle directrice quittera le Musée Cognacq-Jay en février.

Annick Lemoine
Annick Lemoine
Photo Marc Riou

Annick Lemoine vient d’être nommée directrice du Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris : une consécration pour cette spécialiste de la peinture européenne des XVIIe et XVIIIe siècles.

Née en 1969, Annick Lemoine est docteure en histoire de l’art et conservatrice du patrimoine, auteure d’une thèse sur le peintre Nicolas Régnier (1591-1667), qui avait fait l’objet d’une publication aux éditions Arthena en 2008. Par la suite, elle fut maître de conférence à l’université de Rennes 2. 

Aujourd’hui conservatrice en cheffe du patrimoine de la Ville de Paris, Annick Lemoine s’est illustrée dans diverses institutions culturelles. Elle a été conseillère au cabinet du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand de 2009 à 2010, directrice du département d’histoire de l’art de l’Académie de France à Rome de 2010 à 2015, puis directrice scientifique du festival d’Histoire de l’Art de 2015 à 2018 et enfin directrice du musée Cognacq-Jay depuis 2018. 

Elle a assuré le commissariat de plusieurs expositions importantes sur la peinture baroque et des XVIIe et XVIIIe siècles. Elle a été commissaire à la Villa Médicis et au Petit Palais de l’exposition « Les Bas-fonds du baroque. La Rome du vice et de la misère » (2015), puis de « Valentin de Boulogne. Réinventer Caravage » exposée au musée du Louvre puis au MoMA de New York en 2017 et de « L’Empire des Sens. De Boucher à Greuze » au Musée Cognac-Jay (2021). 

La nouvelle directrice a été nommée pour son « expertise rare en histoire de l’art et d’un talent largement reconnu », souligne Anne Hidalgo, maire de Paris. Annick Lemoine entend mettre en place une politique de démocratisation de la culture, qui passera au Petit Palais par une politique d’exposition plus ouverte à l’international et une nouvelle approche des collections permanentes. 

Elle remplace l’ancien directeur Christophe Leribault, nommé à la direction des musées d’Orsay et de l’Orangerie en octobre 2021. Avant son arrivée en février prochain, la direction du musée est assurée par la directrice par intérim Juliette Singer, conservatrice en cheffe. 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque