Economie

80 millions d’euros pour le patrimoine italien

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 7 août 2015 - 643 mots

ROME (ITALIE) [07.08.15] – Le ministre des Biens culturels Dario Franceschini a présenté le 4 août au conseil supérieur des Biens culturels un plan stratégique qui prévoit une aide de 80 millions d’euros destinée à 12 sites culturels du nord et du centre du pays.

Le ministre des Biens et Activités culturelles et du Tourisme Dario Franceschini a présenté mardi au conseil supérieur des Biens culturels un plan stratégique « Grands projets du patrimoine culturel », prévu dans le cadre de la loi Art bonus, un ensemble de mesures d’urgence mises en place pour promouvoir le mécénat culturel, notamment un crédit d’impôt pour les dons en espèce en faveur de la culture.

Dario Franceschini a ainsi annoncé l’engagement de 80 millions d’euros en faveur de 12 grands projets culturels, qui concernent essentiellement l’achèvement ou la rénovation de grands musées et de sites d’intérêt culturel important situés dans le centre et le nord du pays. « Les investissements en faveur du patrimoine culturel sont enfin de retour », a-t-il déclaré sur Twitter. En effet, les secteurs culturels et archéologiques italiens ont longtemps souffert de manque de financement, entraînant dégradations et vétusté. Depuis peu, le pays fait appel à des fonds privés et à des sociétés pour les grands projets de restauration. Le Colisée bénéficie ainsi déjà du soutien du milliardaire Diego Della Valle, propriétaire de la marque de chaussures de luxe Tod’s, et le pont du Rialto à Venise de celui de Renzo Rosso, propriétaire de la marque Diesel.

Les investissements les plus importants sont réservés à la reconstitution du plancher du Colisée, ce qui permettrait à l’amphithéâtre antique de retrouver sa fonction de lieu de divertissement en accueillant spectacles et événements, et à l’agrandissement et la rénovation de la Galerie des Offices de Florence, musée d’art le plus visité d’Italie avec 1,87 million de visiteurs en 2013. Ces deux projets recevront respectivement 18,5 millions et 18 millions d’euros.

7 millions d’euros sont consacrés au Pôle royal de Turin, pour la restauration du Palazzo Madama, palais baroque abritant le Musée municipal d’art ancien, et la mise en valeur de la Piazza Castello. 7 millions également pour l’achèvement du Musée national du judaïsme et de la Shoah, projet lancé en 2003 et actuellement en construction à Ferrare, et 7 autres millions pour la restauration et la valorisation de la Chartreuse de Pavie, le plus important monument du gothique tardif d’Italie, ainsi que pour la création de résidences d’artistes et d’un centre d’art contemporain et de performance dans l’Arsenal papal à Rome.

5 millions d’euros sont alloués à l’achèvement du Musée des navires romains à Pise, qui abritera neuf vaisseaux romains découverts en 1998. 3 millions sont destinés à la restauration du Ponte degli Alpini de Bassano del Grappa et 3 autres millions à la création d’un musée archéologique autour des Géants de Mont-Prama à Cabras (Sardaigne). Le futur Musée d’art contemporain de L’Aquila, installé dans le Palazzo Ardinghelli, gravement endommagé lors du séisme de 2009 et en cours de restauration grâce à une aide de 7,2 millions d’euros octroyée par la Russie, recevra 2 millions d’euros. Enfin, 1,5 million sont destinés à la rénovation du Musée archéologique national d’Aquileia, et 1 million pour l’excavation et la restauration d’une villa romaine à Spello.

Ce plan démontre une stratégie unifiée du gouvernement destinée à renforcer la protection du patrimoine et la promotion du développement de la culture. En effet, ces 80 millions d’euros pour le nord du pays viennent s’ajouter aux 490 millions d’investissement promis aux cinq régions du sud (Campanie, Pouilles, Basilicate, Calabre et Sicile), inclus dans le Programme opérationnel national culture et développement, qui concerne entre autres le Musée archéologique de Naples, le musée archéologique de Reggio de Calabre, le Palais royal de Caserte, le site royal de Carditello, le musée et site archéologique de Sybaris, ainsi que les châteaux souabes de Bari et de Trani.

Légende photo

Dario Franceschini au BTO 2014 (Buy Tourism Online), le 3 décembre 2014 © Photo BTO - Licence CC BY 2.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque