Mercredi 20 janvier 2021

Une antenne du MAXXI ouvrira bientôt à L’Aquila, durement touchée par le séisme de 2009

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 15 octobre 2015 - 445 mots

L’AQUILA (ITALIE) [15.10.15] – Afin de contribuer à la renaissance de la ville meurtrie par le séisme de 2009, le Palais Ardinghelli, en cours de restauration grâce à l’aide financière de la Russie, va devenir une antenne du MAXXI de Rome. Une collection d’art contemporain sera également constituée grâce à des dons d’artistes et d’institutions.

A l’origine, il était prévu que le Palais Ardinghelli abrite des bureaux pour le ministère des Biens culturels et du Tourisme. Finalement, une antenne du MAXXI, le Musée national des arts du XXIe siècle à Rome, s’installera dans le bâtiment historique, afin d’aider à la renaissance de la ville, durement touchée par le séisme de 2009. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Biens culturels et du Tourisme, Dario Franceschini, le 10 octobre : « Au palais Ardinghelli pourra naitre le MAXXI L’Aquila ».

Ce nouveau musée d’art contemporain abritera également sa propre collection, qui sera constituée principalement grâce à des dons. « Nous nous tournerons vers les artistes et les institutions pour leur demander de faire don d'une œuvre pour le nouveau musée », a précisé le ministre. L’espace étant restreint, les œuvres devront être d’importance, la volonté étant de privilégier la qualité plutôt que la quantité.

Le Palais Ardinghelli a été construit au XVIIe siècle par l'architecte romain Francesco Fontana pour la riche famille d'origine florentine installé à L’Aquila. Le tremblement de terre d’avril 2009 a provoqué de graves dommages au bâtiment, affectant les structures d'appui et entrainant l'effondrement d’une partie de la façade décorative. La restauration de ce bâtiment historique a été rendue possible grâce à une aide de la Russie, à hauteur de 7,2 millions d’euros. Cette somme a été complétée par 2 autres millions, alloués par le ministère de la Culture le 4 août dans le cadre du plan stratégique prévoyant une aide de 80 millions d’euros destinée à 12 sites culturels du nord et du centre du pays. La restauration étant presque terminée, il ne reste plus qu'à réaliser la muséographie.

« Nous partageons pleinement l’idée du ministre selon laquelle l'art contemporain peut être une contribution importante à la renaissance de cette ville meurtrie », a déclaré la présidente de la Fondation MAXXI et ancienne ministre de la Culture, Giovanna Melandri, citée dans Il Capoluogo. « Pour la réalisation du projet, nous avons mis à disposition les compétences et la collection que la Fondation MAXXI gère au Musée national des Arts du XXIe siècle ». Ce projet de MAXXI L’Aquila se rapproche des nombreux exemples de créations d’antennes de musées nationaux dédiés à l’art contemporain, comme la Tate Liverpool et le Centre Pompidou Metz, ayant contribué à redynamiser le territoire dans lequel ils s’inscrivent.

Légende photo

Intérieur du MAXXI à Rome © Photo Commonurbock23 - 2010 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque