Le caractère de Frutiger

Par Christian Simenc · Le Journal des Arts

Le 9 décembre 2008 - 171 mots

Tous les Français, ou presque, connaissent le Suisse Adrian Frutiger, 80 ans aujourd’hui.

Du moins les habitués des autoroutes ou de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Les caractères utilisés pour la signalétique de ces deux entités ont, en effet, été inventés par ce typographe hors du commun, alors installé à Paris. L’ouvrage que lui consacrent Heidrun Osterer et Philipp Stamm est une somme : huit ans de recherche, deux de rédaction. Y est présentée toute sa production, soit une cinquantaine de caractères et une centaine de logos. On entre avec gourmandise dans ce livre, d’autant que les typographies reproduites y sont légion et que la manière dont Frutiger lui-même raconte les temps d’élaboration de chaque caractère – parmi lesquels le célèbre Univers – est passionnante. En parallèle, des textes donnent des clés quant à l’aspect technique de ses créations, en regard de la grande histoire de l’écriture. Bref, captivant !

HEIDRUN OSTERER ET PHILIPP STAMM, ADRIAN FRUTIGER-CARACTÈRES. L’ŒUVRE COMPLÈTE, éd. Birkhäuser, Bâle, 460 p., 1 050 ill. dont 430 coul., 99,90 euros, ISBN 978-3-7643-8582-8.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°293 du 12 décembre 2008, avec le titre suivant : Le caractère de Frutiger

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque