Mercredi 17 juillet 2019

Galerie

Reconduction annoncée de Georges-Philippe Vallois à la présidence du Comité des galeries

Par Stéphane Renault · lejournaldesarts.fr

Le 1 décembre 2017 - 396 mots

PARIS

Le galeriste de Saint-Germain-des-Prés brigue un nouveau mandat à la tête du Comité professionnel des galeries d’art. L’élection du nouveau Conseil de direction aura lieu le 18 décembre à l’occasion de l’assemblée générale et du dîner annuel du comité. Il n’a pas de concurrent.

Georges-Philippe Vallois (2010)
Georges-Philippe Vallois (2010)
Photo Benoît Linero pour L'oeil

Après avoir envisagé de passer la main à l’issue de son mandat à la présidence du Comité professionnel des galeries d’art, Georges-Philippe Vallois son actuel président a proposé une liste de candidature qui sera soumise au vote le 18 décembre prochain lors de l’assemblée générale. Une liste unique pour un vote, a priori, acquis d’avance. A la date de clôture des candidatures, aucun autre postulant ne s’était en effet manifesté.

La liste du bureau soumise au vote est la suivante :

Président : Georges-Philippe Vallois ; Vice-présidents : David Fleiss (Galerie 1900-2000) et Marion Papillon (Galerie Papillon) ; Trésorier : Philippe Charpentier (mor charpentier) ; Conseillers : Anne-Sarah Bénichou (Galerie Anne-Sarah Bénichou), Thomas Bernard (Galerie Thomas Bernard Cortex Athletico), Christian Berst (Christian Berst art brut), Florence Bonnefous (Air de Paris), Alix Dionot-Morani, (Galerie Crèvecoeur), Bernard Dulon (Galerie Bernard Dulon), Eléonore Malingue (Galerie Malingue), Benoît Sapiro (Galerie Le Minotaure), Philippe Valentin (Valentin), Jocelyn Wolff (Galerie Jocelyn Wolff), Florence Wagner (Galerie Wagner).

Créé en 1947, le CPGA célèbre cette année ses 70 ans. Or, un constat s’impose : depuis la création du comité, le marché de l’art français s’est progressivement mis en retrait de la scène internationale, jusqu’à ne plus représenter qu’un faible pourcentage du marché mondial, dominé par la présence des marchands anglo-saxons et plus récemment asiatiques.

Sous l’impulsion de Georges-Philippe Vallois, dont le bilan est de ce point de vue positif, l’association de galeristes s’est mobilisée pour soutenir et revaloriser la scène française et son marché à l’international. Entre autres initiatives, le développement d’un soutien financier aux galeries pour participer aux foires ou la mise en place d’événements comme « Un dimanche à la galerie » afin de sensibiliser le public et susciter l’intérêt des collectionneurs à l’heure où de plus en plus de professionnels déplorent de voir leurs espaces désertés.

Un ouvrage de référence* sur l’histoire du CPGA a également été publié au moment de la Fiac, sous la direction de l’historienne de l’art Julie Verlaine.

* « Le Comité professionnel des galeries d'art, 70 ans d'histoire, 1947-2017 », sous la direction de Julie Verlaine, éditions Hazan, 176 pages, 25 euros.

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque