Samedi 7 décembre 2019

Foire

Paris Photo 2018 ouvrira un secteur sur la photographie érotique

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 28 juin 2018 - 530 mots

PARIS

La liste des exposants pour la prochaine édition est toujours aussi solide, la galerie Gagosian n’a pas encore confirmé sa participation. (*)

Paris Photo 2017
Paris Photo 2017
Photo Florent Drillon
Courtesy Paris Photo

Ils sont pour l’instant 179 exposants, soit 148 galeries et 31 éditeurs, à avoir été retenus pour participer à la 22e édition de Paris Photo, du 8 au 11 novembre 2018. Comme d’habitude cette liste sera complétée fin août par une poignée de galeries actuellement sur liste d’attente ou bien encore indécises sur leur participation comme la galerie Gagosian.

Si l’absence de Larry Gagosian se confirme, ce sera, après la défection de David Zwirner en 2016, un autre acteur phare du marché de l’art contemporain à ne pas prendre place sous la grande nef. Leur présence lors de l’installation de Paris Photo au Grand Palais (le premier en 2011, le second en 2012) avait symbolisé l’évolution de la foire vers davantage de galeries généralistes et l’arrivée de grands noms du marché de l’art.

La liste des galeries sélectionnées pour l’édition 2018 montre toutefois que plus que jamais les galeries d’art contemporain, quelle que soit leur taille, ne viennent que si elles ont des propositions pour cette foire. Galleria Continua est absente cette année car l’enseigne juge qu’elle n’a pas de projet à présenter à Paris Photo.

Ces défections ne sont pas pour autant synonymes de non retour définitif comme le montre la présence à nouveau de Rosegallery (Santa Monica), de Priska Pasquer (Cologne) ou de Goodman (Johannesburg/Cape Town) qui revient après cinq ans d’absence avec des vintages de David Goldblatt disparu le 25 juin dernier. Quelques galeries françaises font leur entrée pour la première fois à Paris Photo : Clémentine de la Féronnière, Fisheye, In Situ, L’Agence à Paris et Magda Danysz.

Une section érotique

Elles x Paris Photo : Joan Lyons
Elles x Paris Photo : Joan Lyons Presences 1 H
© Joan Lyons
Courtesy Steven Kasher Gallery

Après la création des secteurs Prismes puis de Films avec MK2, Paris Photo 2018 va ouvrir « Curiosa », une sélection d’une dizaine de travaux d’artistes sur le rapport à l’érotisme depuis les années 1950. « Ces secteurs additionnels permettent de compléter le panorama général que l’on a dans la nef », explique Christoph Wiesner directeur artistique de la foire qui a confié le commissariat de Curiosa à la critique d’art Martha Kirszenbaum, choisie il y a peu par Laure Prouvost pour le pavillon français à la Biennale de Venise 2019). « Cette nouvelle section se veut une vision plus critique sur les représentations des rapports au corps, une reconsidération du rapport à l’érotisme sous un angle plus social », précise Christoph Wiesner. Comme dans la section Prismes, les propositions émaneront de galeries participant ou non à la foire. Elle sera installée sous le grand escalier qui inaugure ainsi un nouvel espace.

Le parcours intitulé Elles x Paris Photo proposé par la commissaire indépendante Fannie Escoulen s’inscrit pour sa part dans le désir conjoint de Paris photo et du ministère de la Culture de s’associer pour valoriser les femmes photographes à partir d’une sélection de travaux au sein de la foire mais aussi à l’extérieur.

ERRATUM - 28 juin 2018 - 14h31

(*) Le texte original du chapô de l'article était : « La liste des exposants pour la prochaine édition est toujours aussi solide avec cependant un absent de marque, la galerie Gagosian. »

 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque