Vendredi 3 décembre 2021

Foire - Art contemporain

Nouvel élan pour St-Art

Par Anne-Cécile Sanchez · Le Journal des Arts

Le 25 novembre 2021 - 514 mots

STRASBOURG

La foire strasbourgeoise, qui fête cette année sa 25e édition, renouvelle pour un tiers ses exposants. Expositions et conférences viennent à l’appui d’une volonté de monter en gamme.

Vue de l'édition 2019 de ST-ART. © Photo Bartosch Salmanski
Vue de l'édition 2019 de ST-ART.
© Photo Bartosch Salmanski

Strasbourg. St-Art fait-elle son retour à Strasbourg avec une proposition plus convaincante que les années précédentes ? Il semble que ce soit le cas. « Lors de sa création en 1995, la pertinence et la longévité d’une foire hors de Paris semblaient pour beaucoup un pari improbable, voire impossible », rappelle Patricia Houg, sa directrice artistique depuis 2016, année de la relance de la manifestation par GL Events. La foire, qui fête sa 25e édition du 26 au 28 novembre, s’offre cette année un supplément d’âme avec une exposition engagée, « Futurae », réunissant sept artistes autour des enjeux écologiques. Parmi eux, Jérémy Gobé, connu pour son travail visant à créer un substrat de dentelle de coton visant à favoriser l’implantation sous-marine du corail, mais aussi Ha Cha Youn, dont la palette est constituée de sacs de plastique usagés qu’il utilise à la manière d’un peintre, jouant de leur couleur et de leur luminosité.

Un cycle de conférences, également au programme de cette édition, sera axé sur des questions liées à la collection et à la conservation des œuvres d’art. Enfin un hommage à Raymond Waydelich, artiste alsacien né en 1938 dont la notoriété a amplement dépassé les frontières régionales depuis qu’il représenta la France à la Biennale de Venise en 1978, sera également organisé par la galerie L’Estampe (Strasbourg) au cœur de la foire. Ces différentes initiatives traduisent une volonté de monter en gamme en proposant davantage de contenu aux visiteurs.

Cette édition, qui se veut européenne, réunira 80 exposants dont un quart de galeries étrangères et un tiers de nouveaux participants, ce qui augure de sa transformation positive. La Galerie Jean-François Cazeau, qui expose à Paris les grands noms de la modernité (Renoir, Braque, Picasso, César, Giacometti, Masson…), participe ainsi pour la première fois avec deux grands représentants de l’abstraction lyrique, Gérard Schneider (1896-1986) et Ladislas Kijno (1921-2012).

Marie Bourget redécouverte

Parmi les enseignes hexagonales, la Galerie Jean Greset (Besançon) présentera des sculptures de Robert Schad et des toiles de Jean-François Lacalmontie. La Galerie Murmure (Colmar) montrera entre autres des portraits à l’encre du peintre David Daoud. La Galerie Houg (Paris) invitera à une plongée dans l’univers stylisé de Marie Bourget (1952-2016) : on a pu voir aux Abattoirs de Toulouse, dans le cadre du Printemps de septembre 2021, plusieurs œuvres graphiques de cette artiste reprenant les codes du minimalisme pour mieux surprendre le spectateur par la fausse évidence de ses formes simples, entre design et architecture. Une belle redécouverte à faire sur la foire, donc.

Place sera également faite à l’édition de multiples : la galerie L’Estampe présentera ses dernières éditions d’aquagravures dans le registre de la figuration narrative avec d’Erró, de la Figuration libre avec Hervé Di Rosa ou du street art avec Speedy Graphito. Spécialiste de l’aquatinte, l’atelier de Rémy Bucciali basé à Colmar mettra pour sa part en avant la création contemporaine dans le domaine de la gravure à travers des estampes de jeunes artistes.

St-Art, Foire européenne d’art contemporain et de design,
du 26 au 28 novembre, Parc des expositions du Wacken, 67000 Strasbourg.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°577 du 12 novembre 2021, avec le titre suivant : Nouvel élan pour St-Art

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque