Mercredi 20 novembre 2019

Ventes publiques

Drouot simplifie sa structure juridique

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 juin 2011 - 438 mots

PARIS [14.06.11] - Réunis en Assemblée générale extraordinaire le 9 juin, les commissaires-priseurs parisiens ont voté la refonte de la structure juridique de Drouot. Une première étape dans un processus de réforme de l’institution qui se fait attendre. Sans surprise, Georges Delettrez devrait être réélu.

Les 110 commissaires-priseurs de Drouot étaient conviés jeudi 9 juin à une assemblée générale extraordinaire dont l’objectif était l’allègement de la structure juridique de Drouot. Le projet était conduit et présenté par Olivier Lange, directeur général de la Gazette de l’Hôtel Drouot et, nommé depuis mars 2011, directeur général du Groupe Drouot. Apprécié pour la rigueur de sa gestion, il a la confiance de l’ensemble des actionnaires. Il est considéré comme le nouvel homme fort de Drouot.

Au cours de la soirée, 19 résolutions ont été votées conduisant à l’absorption de Drouot Holding par Drouot Patrimoine, la société-mère du groupe dont dépendent désormais trois filiales : Drouot Enchères, en charge de la gestion de l’hôtel Drouot, Auction Press pour le pôle média-presse et enfin, Drouot Formation. Près des trois quarts des actionnaires présents ont été favorables à cette réforme structurelle de Drouot. Les autres qui y étaient opposés, font partie de Drouot Avenir, association des utilisateurs de l’hôtel Drouot fondée en février 2011. « Nous avons voté contre, faute de projets concrets pour l’avenir de Drouot accompagnant cette restructuration », lance un de ses membres. Drouot Avenir se veut une sorte de contre-pouvoir au pouvoir en place à Drouot et une force de propositions.

L’ouverture du capital de Drouot aux personnes morales, l’agrément des transporteurs, l’amélioration des services pour les clients de l’hôtel Drouot et une nouvelle stratégie de développement pour Drouot n’étaient pas inscrits à l’ordre du jour.

« Rome ne s'est pas construite en un jour ! Cette réforme des statuts était une étape essentielle dans la réforme de Drouot. Les projets viendront rapidement après, sous l’impulsion de l’équipe dirigeante », avance le commissaire-priseur neuilléen Claude Aguttes, un des principaux actionnaires de Drouot.

Cette assemblée extraordinaire était précédée d’une assemblée ordinaire qui a notamment procédé à l’élection des membres du Conseil d’administration de Drouot. Parmi les nouveaux administrateurs, on compte les commissaires-priseurs Jean-Marc Delvaux, Yann Le Mouel et Henri Gros, associé du président de Drouot, Georges Delettrez, qui a été réélu. Plusieurs membres de Drouot Avenir ont postulé en vain au poste d’administration dont Ghislaine Kapandji, Pierre-Yves Lefèvre, Alexandre Giquello, Alexandre Millon, Jean-Jacques Mathias, David Nordmann et Damien Liber. Le nouveau Conseil d’administration de Drouot qui se réunira le 14 juin devra nommer son président. Sans surprise, Georges Delettrez devrait être reconduit pour un 4e mandat de trois ans, après déjà neuf années de règne.

Légende photo

Façade de l'Hôtel des ventes de Drouot (Paris) en 1852 - Source Wikimedia

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque