Ventes publiques

Dispersion du fonds Aristophil: trois maisons de vente rejoignent Aguttes

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 9 mai 2018 - 299 mots

PARIS

Les maisons de vente parisiennes Artcurial, Drouot Estimations et Ader-Nordmann accompagneront la maison Aguttes, chargée de disperser les pièces saisies chez Aristophil, société soupçonnée d'être au coeur d'une escroquerie aux lettres et manuscrits, a-t-on appris lundi auprès de l'Hôtel Drouot.

Logo de la société Aristophil
Logo de la société Aristophil
©Aristophil

Avec l'approbation de l'administrateur judiciaire, les quatre maisons se sont rassemblées sous le sigle OVA - les Opérateurs de Vente Aristophil - et organiseront quatre premières journées de ventes (huit sessions au total) les 16, 18, 19 et 20 juin.

M. Claude Aguttes avait été nommé par le Tribunal de Commerce de Paris le 5 octobre 2016 pour inventorier, conserver et restituer les oeuvres en provenance d'Aristophil à leurs propriétaires, ainsi que pour vendre les biens propres de la société, actuellement en liquidation. Le 20 décembre, une première vente avait réalisé 3,8 millions d'euros pour une estimation entre 2,5 et 3 millions d'euros. 300 autres ventes étaient planifiées sur six ans pour disperser les 130 000 pièces du fonds Aristophil.

18 000 épargnants, auxquels Aristophil avait proposé d'investir dans de prestigieux manuscrits, espèrent que ces ventes leur permettront d'être au moins partiellement indemnisés alors que des procédures pénales et civiles sont en cours. Les manuscrits dans lesquels ils avaient placé leurs économies se sont révélés largement surpayés par rapport au prix du marché.

Les prochaines ventes seront toutes thématiques, contrairement à la vente inaugurale, qui mêlait les thèmes afin de présenter la variété du fonds. La maison Aguttes avait identifié huit thèmes dans le fonds Aristophil : Beaux-Arts, Littérature, Musique, Origine(s), Histoire, Sciences Humaines, Sciences Exactes et Histoire Postale. 

Pièces phares de la première vente, les manuscrits des "120 journées de Sodome" et les manifestes du surréalisme avaient été retirées des enchères après avoir été classées trésors nationaux. 
  
Cet article a été publié le 7 Mai 2018 par l'AFP

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque