Lundi 24 septembre 2018

Ventes publiques

Trois lots de la future vente Aristophil sans doute classés Trésor national

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 1 décembre 2017 - 632 mots

PARIS [01.12.17] - La commission consultative des trésors nationaux a recommandé au ministère de la Culture le classement de trois œuvres intégrées à la vente « Aristophil » organisée par l’OVV Aguttes le 20 décembre prochain. Parmi eux, un manuscrit du Marquis de Sade.

Le 20 décembre prochain se tient la première dispersion aux enchères liée à « l’affaire Aristophil », cette société créée dans les années 90 par Gérard Lhéritier qui proposait aux particuliers d’investir dans des écrits de personnages célèbres. Suite à la découverte d’une escroquerie à grande échelle qui a dilapidé près d’un milliard d’euros d’économies de quelques 18 000 épargnants, la société a été mise en liquidation judiciaire en août 2015.

Parmi les 192 lots mis en vente - la vacation regroupe à la fois les biens propres d’Aristophil mais aussi des œuvres acquises à prix d’or en pleine propriété (contrat Amadeus) ou en indivision, figurent de nombreux ouvrages rarissimes, véritables morceaux d’histoire. Certains, compte tenu de leur ancienneté ou de leur valeur sont considérés comme des biens culturels présentant un intérêt majeur pour le patrimoine français du point de vue de l'art et de l'histoire. Or, afin d’être autorisés à quitter le territoire français - et ne pas faire fuir les acheteurs internationaux - le commissaire-priseur organisateur de la vente de ces biens est tenu au préalable d’obtenir une autorisation d’exportation de ces biens selon des critères cumulatifs de valeur et d’ancienneté énumérés à l’article L 111-2 du code du patrimoine. A l’issue de cette demande, le bien se voit attribuer un certificat d’exportation.

La maison de vente Aguttes a fait plusieurs demandes de certificats pour des lots inclus dans cette vente et trois ont retenu toute l’attention de conservateurs, notamment ceux de la Bibliothèque Nationale de France, qui les ont soumis à la commission consultative des Trésors Nationaux. Celle-ci a pour mission de proposer au gouvernement le classement d’œuvres.

Les pièces ayant suscité un grand intérêt concernent le rouleau manuscrit du marquis de Sade écrit pendant sa détention à la Bastille, Les 120 journées de Sodome (est. 4 à 6 M€) ainsi que le manuscrit du 1er Manifeste du Surréalisme d’André Breton (est. 800 000 à 1 M€) et du second manifeste (est. 1 à 1,2 M€). La commission consultative s’est réunie le 15 novembre dernier et a effectivement recommandé leur classement comme Trésors nationaux. Le dossier est à présent entre les mains de la ministre de la Culture Françoise Nyssen, qui doit décider si elle suit cette recommandation. « Les biens ne sont pas encore classés car la ministre n’a pas encore signé les arrêtés mais effectivement, ils sont passés en commission », a confirmé une source proche du dossier.

Si la ministre suit la recommandation de la commission, « et de manière générale, les ministres suivent ses recommandations », a confié Frédéric Castaing, membre de la commission, le certificat d’exportation sera refusé et l’Etat aura 30 mois pour réunir les fonds afin de l’acquérir, au prix du marché. « En tant que citoyen, je trouverais normal que ces ouvrages soient classés compte tenu de leur valeur patrimoniale. C’est un devoir de l’Etat français de les garder en France », a déclaré Dominique Ribeyre, commissaire-priseur à Paris.

Si classement il y a, cela n’empêchera pas la tenue de la vente le 20 décembre. Des acheteurs pourront tout à fait acquérir ces biens mais ils ne pourront pas sortir de France.

De son côté, Claude Aguttes éprouve des sentiments contradictoires : « c’est toujours agréable pour un commissaire-priseur du point de vue patrimonial qu’un des objets de sa vente soit reconnu comme un trésor mais c’est aussi un inconvénient sérieux d’un point de vue financier car le classement aura pour conséquence de bloquer la vente à l’étranger, donc de me priver d’une part importante d’acheteurs. »

Légende photo

Couverture du catalogue de la vente Aristophil montrant un détail du rouleau manuscrit du marquis de Sade, Les 120 journées de Sodome © photo OVV Aguttes

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque