Dimanche 25 octobre 2020

La culture sur le site du candidat François Hollande

lejournaldesarts.fr

Le 13 février 2012 - 611 mots

PARIS [13.02.12] - Avec 3 sites dédiés dont 2 officiels, François Hollande entend beaucoup s’appuyer sur Internet. Son programme pour la culture apparaît clairement sur son site, même si les propositions concrètes restent limitées. Le candidat socialiste préfère donner une série d’orientations et renvoyer leur mise en œuvre après consultation entre les acteurs concernés.PAR LÉA LOOTGIETER

Comme Eva Joly ou Marine Le Pen, François Hollande a créé un site personnel pour la campagne présidentielle. Mais on trouve aussi sur Internet deux autres sites participatifs.
Le premier, non-officiel, s’intitule TouspourHollande.fr et a été conçu avant les primaires du PS. Les vidéos intégrales des meetings du candidat socialiste accompagnées des dernières déclarations de ses anciens concurrents, Martine Aubry ou Arnaud Montebourg, y sont présentées. Le deuxième, au nom très proche de TousHollande.fr, a été imaginé par l’équipe de campagne du candidat et a été lancé début février. Son but est de fédérer les partisans de François Hollande : formation au militantisme, incitation à effectuer une « action concrète par jour » ou à poster des contributions sur le site.

À la différence de Jean-Luc Mélenchon qui dans son « programme partagé » associe délibérément ses interventions avec les contributions de simples militants, François Hollande a choisi de distinguer les deux terrains. Le programme du candidat socialiste est divisé en 60 propositions dont 2 (les n°44 et 45) relèvent de la culture, dans le chapitre intitulé « Je veux redonner espoir aux nouvelles générations ». La thématique culturelle est plus amplement développée dans la rubrique « Actualité ». On y trouve ainsi le discours intégral du 19 janvier 2012, donné lors des Biennales internationales du spectacle à Nantes et son résumé.

Deux mesures ressortent très clairement. La première est la création d’un plan national d’éducation artistique, dirigé par une instance interministérielle et disposant d’un budget indépendant. François Hollande veut en faire le point central de sa politique culturelle comme il l’annonce dans une interview donnée au journal  Le Point et publiée sur le site : « Être président de la République française, c’est être l’État d’une grande nation de culture. Cette dimension peut se trouver dans de grands travaux. Pompidou, avec Beaubourg, Giscard avec le Musée d’Orsay (…) Chaque mandat a correspondu à une grande initiative, je veux pour ma part porter un grand projet d’éducation artistique (…) et de nouveaux lieux décentralisés correspondront à cette ambition ». Le deuxième axe est l’abrogation de la loi Hadopi et le développement concomitant des plate-formes légales de téléchargement. Face à « la révolution numérique », François Hollande se pose comme le candidat du consensus, dénonçant à plusieurs reprises la politique sarkozyste qui a engendré « une coupure entre les créateurs et leur public ». Ces mesures sont accompagnées d’une promesse forte, annoncée à Nantes : « la sanctuarisation du budget » du ministère de la Culture.

Le reste du programme consiste principalement en une série d’orientations que François Hollande souhaite concrétiser après avoir consulté les professionnels du secteur. C’est le cas de la revalorisation du statut d’artiste, prévue en 2013, pour laquelle « le prochain ministre de la Culture devra être en position de médiateur », ou du soutien au spectacle vivant et de la loi sur le prix unique du livre qui doivent faire l’objet « d’un grand débat ».

En marge, le communiqué de presse d’Aurélie Filippetti, chargée de la Culture, de l’Audiovisuel et des Médias dans la campagne, intitulé « La mission de la Gauche sera de remettre la Culture au cœur de la société » précise que le candidat socialiste souhaite rendre plus transparentes les nominations des directeurs d’institutions culturelles publiques. Il propose donc l’instauration de procédures de sélection sur projets, effectuées par un collège indépendant.

Légende photo

François Hollande au meeting organisé au Zénith de Paris par le Parti socialiste dans le cadre des élections législatives de 2007. - © photo Marie-Lan Nguyen - Licence CC BY-SA 2.5 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque