Mercredi 28 octobre 2020

La culture sur le site du candidat Jean-Luc Mélenchon

lejournaldesarts.fr

Le 3 février 2012 - 505 mots

PARIS [08.02.12] Le site internet de Jean-Luc Mélenchon, candidat à l’élection présidentielle de 2012, relève de la catégorie « accumulation » sans mise en avant particulière de son programme. La place accordée à la culture y est réduite et peu visible.PAR LÉA LOOTGIETER

À l’inverse de certains de ces concurrents, tel François Hollande ou Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon n’a pas créé de site personnel pour les élections présidentielles. Le portail officiel de la campagne « PlaceAuPeuple2012 » est le reflet de ce parti pris. Le site n’est pas construit autour de la figure du candidat - qui tient par ailleurs un blog - mais plutôt comme un patchwork d’idées et de propositions. Les contributions apportées dans la rubrique « Programme partagé », divisée en 9 thématiques, sont éclectiques : vidéos de meeting ou d’interventions dans les médias de Jean-Luc Mélenchon, communiqués de presse et tribunes accordées à des militants du Front de gauche ou du Parti communiste français.

Si la démarche relève d’une volonté participative, il reste néanmoins difficile de s’y retrouver. Et si l’on s’aventure sur le terrain de la culture, la mission devient quasi-impossible. À noter que le programme complet du Front de gauche intitulé L’humain d’abord n’est disponible que sous la forme d’un livre, sorti en septembre 2011 aux éditions Librio.

La politique culturelle occupe donc, (pour le moment ?), une place réduite dans le « Programme partagé » du candidat. Parmi les propositions concrètes recensées, on trouve l’abrogation définitive de la loi Hadopi, associée à la mise en place de plateformes publiques de téléchargement accessibles à tous. Ces dernières seraient financées par une taxe sur les « hyper-profits des fournisseurs d’accès à internet et des multinationales qui détiennent aujourd’hui l’hégémonie sur les réseaux ». Est également annoncée la suppression de la RGPP qui, même si elle ne concerne pas uniquement les institutions culturelles, a entravé le fonctionnement de certaines d’entre elles, selon le candidat.

En revanche, nulle trace de mesures en faveur de l’éducation artistique dans les « 12 mesures du Front de gauche pour l’école de l’égalité ». Un positionnement qui tranche, pour l’instant, avec celui du candidat socialiste qui en a fait l’une de ses priorités.

La rubrique intitulée les « Propositions de Jean-Luc Mélenchon » est principalement constituée d’une succession de lettres adressées aux acteurs du monde associatif pour soutenir leurs revendications. Jean-Luc Mélenchon s’est notamment engagé auprès de l’association « La Chaîne du Patrimoine » pour mettre en place sur la TNT une chaîne dédiée à tous les patrimoines (musées, spectacles vivants, cinéma) et faisant principalement appel aux archives de l’INA (Institut national de l’audiovisuel). Il a également signé L’Art est public, un « appel pour une politique culturelle réinventée », lancé par la Fédération nationale des arts de rue et l’Union Fédérale d’intervention des Structures culturelles. Ce texte prône, entre autre, le décloisonnement de la culture, qui ne serait plus à la seule charge de son ministère mais occuperait tous les secteurs de l’action publique, un soutien accru aux artistes ou encore l’exclusion du champ culturel de la « directive Services » de l’Union européenne.

En savoir plus

Consulter le site de campagne du Front de Gauche : http://www.placeaupeuple2012.fr

Légende photo

Jean-Luc Mélenchon au meeting de lancement du Front de gauche au Zénith le 8 mars 2009, dans le cadre de la campagne française pour les élections européennes de 2009 - © photo Marie-Lan Nguyen - 2009 - Licence CC BY 2.5 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque