Lundi 20 septembre 2021

Société

Pass sanitaire, nominations, disparitions… ce qu’il faut retenir de l’été

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 30 août 2021 - 531 mots

FRANCE

L’été a plutôt été jalonné d’évènements sombres, à l’instar de la météo. Le pass sanitaire succède au couvre-feu.

Contrôle du pass sanitaire à l'entrée du musée du Louvre, le 11 août 2021. © Nicolas Guyonnet/Hans Lucas via AFP
Contrôle du pass sanitaire à l'entrée du Musée du Louvre, le 11 août 2021.
© Nicolas Guyonnet / Hans Lucas via AFP

Le tube de l’été 2021 est sans conteste le pass sanitaire, ce document numérique ou papier qui atteste d’un schéma vaccinal complet, d’un test négatif de moins de 72h ou d’un test attestant du rétablissement de la Covid-19. Entré en vigueur le 9 juin, il a été rendu obligatoire pour accéder à certains sites, après les annonces d’Emmanuel Macron du 12 juillet – inquiet de la reprise de l’épidémie – afin d’inciter les Français à se faire vacciner.

Trois dates concernent plus particulièrement les lieux culturels : celle du 21 juillet rendant obligatoire la présentation d’un pass dans les musées, salles de spectacles, foires accueillant plus de 50 personnes, et – on le sait moins car éclipsée par l’extension concomitante du pass aux cafés et restaurants – celle du 9 août pour les musées de moins de 50 personnes.

La troisième date – lundi 30 août – concerne les « salariés, agents publics, bénévoles et autres personnes qui interviennent dans les lieux, établissements, services ou évènements concernés, lorsque leur activité se déroule dans les espaces et aux heures où ils sont accessibles au public, à l’exception des activités de livraison et sauf intervention d’urgence ». En clair, s’agissant des lieux culturels, sont concernés en priorité les agents d’accueil et de surveillance dans les musées et centres d’art.

Alors qu’en France des manifestations contre le pass ou la vaccination se sont déroulées tous les samedis, en Italie le directeur d’un site patrimonial a démissionné – pour la forme – pour s’opposer à la mise en place du pass en Italie.

Contrairement à l’an dernier, l’Unesco a pu organiser en juillet la réunion annuelle du comité qui décide des nouvelles inscriptions sur sa liste du Patrimonial mondial. Parmi les nouveaux élus, on retiendra Nice et la Promenade des anglais ainsi que le phare de Cordouan.

Avec la nomination de Xavier Rey au Musée national d’art moderne, le duo à la tête du Centre Pompidou est constitué. On attend maintenant les nominations des directeurs du Château de Versailles, d’Orsay et du Musée Picasso dont on peut être sûr qu’elles sont supervisées par Emmanuel Macron. Le même Emmanuel Macron a fait savoir le 23 août qu’il avait donné son accord pour que Joséphine Baker entre au Panthéon. Ce sera le 30 novembre prochain.

Alors que la saison d’automne des foires est particulièrement chargée cette année en raison du report de nombreuses manifestations, des incertitudes planent sur la tenue d’EX. Paris, la remplaçante de la Biennale des antiquaires, normalement prévue fin novembre.

 Enfin plusieurs disparitions importantes sont à regretter. C’est d’abord l’artiste Christian Boltanski qui décède le 15 juillet, puis Michel Laclotte, l’ancien directeur du Louvre (le 10 août), l’artiste Geneviève Asse (11 août), le peintre américain Chuck Close (19 aout), l’académicien Guy de Rougemont (18 août) enfin François de Verdière, le président de La Maison des Artistes, décédé le 23 août à l’âge de 77 ans, le même jour que le philosophe Jean-Luc Nancy.

Difficile cependant de ne pas évoquer les événements en Afghanistan : l’arrivée des Talibans à Kaboul, l’évacuation catastrophique des ressortissants occidentaux et des Afghans qui les ont aidés durant 20 ans, les attentats meurtriers. Plusieurs voix se font entendre pour plaider la cause des artistes afghans.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque