Politique

BREXIT

Le Royaume-Uni ne pourra plus accueillir la capitale européenne de la culture

LONDRES / ROYAUME-UNI

Les cinq candidatures britanniques pour être la capitale culturelle 2023 ont été éliminées pour cause de sortie de l’Europe.

Londres. « Cela nous a tous fait l’effet d’une bombe ! » L’équipe de la candidature de la ville de Dundee à l’obtention du titre de « Capitale européenne de la culture 2023 » est encore sous le choc après sa brutale élimination. La Commission européenne a en effet statué que le Royaume-Uni ne pourra pas accueillir l’événement en raison « de son retrait de l’Union européenne ». Cinq candidatures britanniques avaient officiellement été déposées au mois d’octobre : Dundee en Écosse, Leeds, Nottingham et Milton Keynes en Angleterre, et une coopération entre Belfast, Derry et Strabane en Irlande du Nord. Deux villes britanniques ont à ce jour obtenu ce statut : Glasgow (Écosse) en 1990 et Liverpool (Angleterre) en 2008.

Dans sa lettre, la directrice générale de la culture et de l’éducation de la Commission européenne, Martine Reicherts, justifie sa décision par le fait que « cette action n’est pas ouverte aux pays tiers, sauf aux pays candidats et aux pays de l’espace économique européen ou de l’association européenne de libre-échange ». Stavanger en Norvège, Reykjavik en Islande et Istanbul en Turquie ont ainsi été sélectionnées dans le passé car leur pays remplissait ce dernier critère même s’il n’était pas membre de l’UE (Union européenne).

La stupéfaction des responsables et politiciens britanniques s’est rapidement transformée en colère en raison du calendrier de cette annonce. Comme l’a résumé la députée Rachel Reeves dans une lettre au président de la Commission, Jean-Claude Juncker, « il est inexplicable que l’UE ait attendu le dépôt des candidatures du Royaume-Uni pour les rendre inéligibles, alors qu’elle était au courant de la décision du Royaume-Uni [de quitter l’UE, NDLR] depuis juin 2016 ». Les autorités britanniques avaient demandé aux villes du pays de se porter candidates en décembre 2016, soit six mois après le référendum, et toutes arguent avoir effectué d’importantes dépenses pour monter leur dossier. La députée a enfin rappelé qu’« aucune décision n’a encore été prise quant à la future relation [du pays avec l’Europe] ».

Légende photo

L’équipe de la candidature de la ville de Dundee à l’obtention du titre de « Capitale européenne de la culture 2023 » © Courtesy of Dundee 2023

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°490 du 1 décembre 2017, avec le titre suivant : Le Royaume-Uni ne pourra plus accueillir la capitale européenne de la culture

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque