Politique

La culture à la Maison Blanche ?

Par Maureen Marozeau · Le Journal des Arts

Le 3 février 2009

Si Barack Obama démontre une volonté sans précédent pour favoriser les arts et la culture, la création d’un poste de secrétaire à la Culture est encore une utopie.

NEW YORK - Les artistes et les organisations culturelles attendent beaucoup du nouveau président Barack Obama, bien plus que le soutien qu’ils ont reçu sous la présidence de George W. Bush. Lors de la campagne électorale, Barack Obama était le seul candidat à proposer un programme détaillé de politique culturelle. Parmi ses initiatives, la création d’un « Artist Corps », un collectif de jeunes artistes visant à promouvoir l’art dans les écoles et les communautés défavorisées, l’augmentation du budget du National Endowment for the Arts (NEA, organe fédéral pour les arts et la culture), la couverture sociale pour les artistes, et la possibilité pour les créateurs de déduire de leur feuille d’impôt la valeur marchande de toute œuvre qu’ils donneraient à un musée ou à toute autre institution publique.

Les NEA et NEH
En novembre, lors de sa première interview télévisée après sa victoire à l’élection dans l’émission politique hebdomadaire Meet the Press sur la chaîne nationale NBC, le journaliste Tom Brokaw lui a demandé quels seraient les changements qu’il imposerait sur le plan culturel et artistique. « Notre art et notre culture… sont l’essence même de la spécificité de l’Amérique, et c’est ce que nous souhaitons faire passer autant que possible à la Maison Blanche », a répondu Barack Obama. Le nouveau président a annoncé la création d’une équipe formée de trois conseillers dont la tâche serait de passer en revue les deux principales agences gouvernementales chargées de distribuer des subventions aux projets artistiques et culturels, le National Endowment for the Arts (NEA) et le National Endowment for the Humanities (NEH, organe fédéral pour les sciences humaines). Les présidences de ces deux organismes étant vacantes depuis le mois de janvier, cette équipe guidera l’ancien sénateur de l’Illinois dans la procédure de nomination. Ces trois conseillers sont : Bill Ivey, ancien président du NEA ; Anne Luzzatto, ancien membre de l’équipe de Bill Clinton et membre du comité Obama pour la politique artistique ; Clement Price, professeur d’histoire afro-américaine à la Rutgers University à Newark (New Jersey).
Mais certains pensent qu’Obama pourrait faire encore mieux. Une coalition d’organisations artistiques, dont l’Association américaine des musées, les Américains pour l’art, l’Association des directeurs de musées d’art et l’Assemblée nationale des agences artistiques régionales ont soumis un rapport au Bureau ovale préconisant des mesures supplémentaires pour améliorer le soutien gouvernemental. Parmi ces suggestions – telle que l’augmentation du budget annuel du NEA à 319,2 millions de dollars (250 millions d’euros), le développement des échanges culturels internationaux, et la réimplantation d’un programme artistique dans les écoles –, celle de nommer un responsable haut placé à la Maison Blanche, chargé de superviser l’ensemble de la politique artistique et culturelle de l’administration semble primer. La création d’un poste de secrétaire à la Culture est également au cœur de la pétition lancée par le musicien Quincy Jones, dont les signataires (artistes, musiciens, enseignants et institutionnels…) incluent William Ferris, ancien président du NEA, auteur d’un éditorial dans le New York Times du 26 décembre 2008 suggérant cette même initiative. Le nombre de signataires de la pétition (accessible sur Internet) progresse par dizaine de milliers chaque jour (plus de 200 000 signatures au début février).

Les donateurs(les sommes entre parenthèses sont en dollars)

Artistes et Architectes
Frank Gehry (2 300), Jenny Holzer (4 850), Chuck Close (2 300), Kara Walker (4 600), Richard Serra (2 297), Wayne Gonzalez (4 600), Julie Mehretu (2 300), Laura Owens (2 850), Christopher Wool (4 600), Robert Longo (2 400), Eric Fischl (1 000), Maya Lin (1 000), Ed Ruscha (2 000), Patricia York (2 300)

Collectionneurs
David Ganek (2 300), Anne Griffin (4 600), Kenneth Griffin (4 600), Agnes Gund (2 300), Ronald Perelman (4 600)

Marchands
Robert Klein (4 650), John Cheim (4 250), Rena Bransten (4 500), Jeffrey Poe (2 750), Barbara Gladstone (2 300), Brent Sikkema (2 300), Jeanne Rohatyn (2 300), Zach Feuer (2 300), David Nash (2 700), Jeffrey Fraenkel (2 300), Rhona Hoffman (4 770), Michael Findlay (2 750), Marc Glimcher (2 300), Arnold Glimcher (2 300), Charles Spalding (4 600), Peter Boris (2 300)

Administrateurs et employés de musées
Robert Menschel, président émérite, Museum of Modern Art (MoMA), New York (2 300), James Houghton, président du conseil d’administration du Metropolitan Museum of Art, New York (3 400), James Rondeau, conservateur, Art Institute of Chicago (2 300), Richard Flood, conservateur, New Museum of Contemporary Art, New York (1 000), Alison Gingeras, conservateur, Palazzo Grassi, Venise (1 100), Emily Rafferty, présidente du Metropolitan Museum of Art, (1 000), Richard Salomon, trésorier, MoMA (2 300), Henry Schacht, vice-président, Metropolitan Museum (2 350), Kathleen Fuld, vice-présidente, MoMA (2 300), Thomas Krens, ancien directeur, Guggenheim Museum, New York (1 000)

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°296 du 6 février 2009, avec le titre suivant : La culture à la Maison Blanche ?

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque