Lundi 17 décembre 2018

Un sénateur américain s’insurge contre l’influence de l’administration Obama sur les artistes

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 septembre 2009 - 244 mots

WASHINGTON D.C. (ETATS-UNIS) [14.09.09] – Le sénateur républicain du Texas demande au président Obama de sauvegarder l’indépendance politique de la communauté des arts américains.

Selon le sénateur John Cornyn du Texas, le NEA (National Endowment for the Arts) recruterait des artistes chargés de promouvoir l’administration Obama. Il a écrit le 9 septembre une lettre ouverte au Président pour l’avertir de cet état de fait.

Le NEA est une agence fédérale indépendante chargée de soutenir et aider financièrement la création américaine, créée en 1965 par le président Johnson.
Les soupçons du sénateur se fondent sur le fait que le NEA s’est allié en août 2009 avec la Maison Blanche (via l’« Office of Public Engagement ») pour constituer des listes d’artistes à contacter et les inviter à participer à la réforme du président « United We Serve » lors d’une conférence.

Pour le sénateur Cornyn, il ne s’agit absolument pas de la mission première du NEA, qui est d’accorder des subventions fédérales à des organisations artistiques à but non-lucratif. Selon lui, le NEA a clairement soutenu l’agenda politique du président américain.

Selon le Los Angeles Times, le NEA a publié un communiqué dans lequel l’agence explique avoir pris part à la conférence « pour aider les organisations artistiques à s’informer sur les subventions possibles dans le cadre de la réforme présidentielle » .

Dans sa lettre, le Sénateur John Cornyn appelle à une audience devant le Congrès américain pour faire la lumière sur cette affaire.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque