Samedi 15 décembre 2018

Société

Juergen Teller accusé de plagiat pour ses photos de Rihanna

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 26 juillet 2018 - 334 mots

NEW YORK / ÉTATS-UNIS

Le photographe allemand aurait imité le travail de l’artiste Mickalene Thomas dans une édition de Vogue dédiée à la chanteuse Rihanna.

Plusieurs critiques et internautes accusent Juergen Teller d’avoir plagié l’univers créatif de Mickalene Thomas dans les photos qu’il a réalisées de la chanteuse Rihanna pour le magazine Vogue Paris. Comme le souligne le site Artnews, on retrouve dans les images du photographe allemand de nombreuses caractéristiques des œuvres de l’artiste américaine, comme des décors et vêtements au design dépareillé et bariolé ou encore des assemblages de papiers déchirés.

La série de photos avait été commandée par le magazine Vogue pour son édition française de Noël 2017, dont la chanteuse était l’invitée d’honneur. La polémique a cependant éclaté six mois plus tard, lundi 23 juillet, à travers une série de publications sur Twitter. 

L’auteur et critique new-yorkais Antwaun Sargent a retweeté une des images de Juergen Teller postée par un autre internaute, en l’accompagnant du message : « Ceci est une mauvaise imitation du travail de Mickalene Thomas », tandis que la journaliste Muna Mire a choisi une tournure plus ironique : « Rihanna par Mickalene Thomas, mais bon ».

Aucun des artistes n’a réagi mais la galerie new-yorkaise Lehmann Maupin, qui représente Juergen Teller et Mickalene Thomas, s’est positionnée du côté de cette dernière. Toujours selon le site Artnews, un représentant de la galerie a déclaré : « Nous la soutenons énergiquement pour défendre l’originalité de son travail ». Il a précisé que la galerie n’avait pas été « informée ni impliquée dans cette activité du photographe », dont elle ne représente que le travail artistique et non commercial. 

Pas de réaction du côté de la chanteuse qui a elle-même été impliquée dans plusieurs affaires de plagiat. En août 2011, la justice avait donné raison à David LaChapelle qui s’était plaint d’une ressemblance entre plusieurs scènes d’un clip de la chanteuse et ses propres photographies. En 2016, le designer américain James Clar avait en revanche perdu son procès lié à une installation lumineuse dans une vidéo. 

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque