Jeudi 19 septembre 2019

Patrimoine

Des people au secours du projet du groupe Allard pour l’hôtel de la Marine

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 19 septembre 2011 - 337 mots

PARIS [19.09.11] - Dans une lettre ouverte adressée, le 15 septembre 2011, à Valéry Giscard D’Estaing, président de la commission sur l’avenir de l’hôtel de la Marine, 180 personnalités du monde de la culture et du spectacle prennent la défense du projet d’Alexandre Allard. Cette lettre, également publiée sur le site du Monde, intervient alors que le rapport définitif de la commission est présenté à Nicolas Sarkozy lundi 19 septembre.

Le 15 septembre 2011, 180 célébrités françaises ont cosigné une lettre pour défendre le projet d’Alexandre Allard pour la réhabilitation de l’hôtel de la Marine. Parmi elles, Isabelle Adjani, Johnny Halliday, Gérard Depardieu, Agnès B., Pierre Bergé ou encore Philippe Starck. Cette lettre, intitulée « Hôtel de la Marine : Osons la rupture. Osons la culture » a été envoyée à Valéry Giscard d’Estaing et publiée sur le site du Monde. Ce coup médiatique intervient 4 jours avant la présentation du rapport définitif de la commission sur l’avenir de l’Hôtel de la Marine, qui privilégie, pour l’instant, le projet du musée du Louvre.

Les signataires critiquent le conservatisme de l’Etat français et dénonce l’idée d’un bâtiment scindé en deux, avec des bureaux réservés à la Cour des comptes et un étage attribué au musée du Louvre. Pour eux, ce projet, préconisé par la commission de Valéry Giscard d’Estaing, casserait « l'unité et l'histoire de ce lieu prestigieux, classé dans son intégralité ». Ils lui préfèrent celui d’Alexandre Allard intitulé « La Royale » qui prévoit de rassembler peintres, musiciens, mécènes et chefs cuisiniers et de donner une grande place à l’artisanat, rappelant ainsi la fonction originelle du lieu : garde-meuble de la Couronne.

Les signataires vont même plus loin en considérant cette entreprise comme un moyen pour que la France revienne sur le devant de la scène artistique aux côtés du Royaume-Uni et de la Chine : « L’avenir de ce monument de l’histoire de France dépasse en effet la seule place de la Concorde, il portera une vision de l’avenir de la création en France ».

Légende photo

L'actrice française Isabelle Adjani à la première de "Mammuth" à la Berlinale Palast, le 19 Février, 2010 - © photo Siebbi - Licence CC BY 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque