Vendredi 28 février 2020

Sotheby’s a engrangé des profits records en 2011

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 2 mars 2012 - 392 mots

NEW YORK (ÉTATS-UNIS) [02.03.12] – Avec un bénéfice après impôt de 171 millions de dollars, soit 20,5 % de ses recettes, Sotheby’s monde fait la fortune de ses actionnaires, après une année 2010 tout aussi profitable. L’Asie et les ventes privées ont dopé les résultats. Les marchés sont pourtant inquiets. PAR JEAN-CHRISTOPHE CASTELAIN

Les actionnaires de Sotheby’s peuvent remercier son patron, Bill Ruprecht. Après un bénéfice net de 161 millions de dollars, ils ont encaissé 171 millions en 2011. Plus que le montant, c’est le taux de profitabilité de Sotheby’s qui impressionne : 20,5 % des recettes. Sotheby’s est une maison bien gérée qui non seulement se démène pour prendre les affaires les plus rentables mais contrôle tout aussi énergiquement ses dépenses. Ainsi par exemple, ses dépenses de marketing sont-elles ridicules, moins de 2 % des recettes.

Ses recettes n’ont pourtant progressé que de 7 % à 832 millions de dollars, avec une part toujours aussi importante d’enchères millionnaires pour lesquelles les taux de commission sont de 12 %. Elles reposent aujourd’hui sur trois zones géographiques d’égale importance, car les ventes en Asie sont maintenant comparables à celles réalisées aux États-Unis et en Europe, ses deux places fortes habituelles.

Avec la Chine, Sotheby’s peut compter sur un autre moteur : les ventes privées. Elles représentent aujourd’hui 14 % de son chiffre d’affaires de 5,7 milliards de dollars (le chiffre d’affaires est le produit total des adjudications et ventes privées tandis que les recettes correspondent aux commissions sur ces ventes), en progression de 65 % d’une année sur l’autre. Elle rattrape ainsi Christie’s (815 millions de dollars contre 808 millions de dollars). On comprend que les galeries s’inquiètent de cette redoutable concurrence.

Il est difficile de comparer la performance de Sotheby’s à celle de Christie’s car, la maison de ventes de François Pinault n’étant pas cotée, elle n’est pas astreinte à publier ses résultats. Elle distille cependant quelques chiffres, tout aussi stratégiques que le nombre de visiteurs sur son site internet…

Malgré ces bons résultats, l’action Sotheby’s a plongé jeudi 2 mars 2012 de 9 % à 35,75 $. Les marchés sont inquiets de la dégradation de la situation en Europe dont ils pensent avoir vu les effets sur les recettes du quatrième trimestre 2011 qui ont baissé de 11 % tandis que le profit a chuté de 26 %. Après avoir touché un plus bas à 6,71 $ en février 2009, l’action était remontée à 54 $ (8 fois plus !)en mars 2011.

Légende photo :

William F. Ruprecht, président et CEO de Sotheby's - © Photo : courtesy Sotheby's.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque