Lundi 24 septembre 2018

Musée

A Universcience la programmation est aussi artistique 

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 9 juillet 2018 - 541 mots

PARIS

La Cité des sciences et de l’industrie comme le Palais de la découverte accueilleront en 2018-2019 des projets artistiques nombreux et variés.

Le Palais de la Découverte
Le Palais de la Découverte
Photo Panoramas

La nouvelle programmation d’Universcience, l’établissement public qui gère le Palais de la découverte et la Cité des sciences et de l’industrie propose des expositions et activités scientifiques tournées vers l’actualité et l’innovation, mais donne également une place accrue aux arts. Parallèlement à des expositions phares comme « Poison » et « Corps et sport », des projets confiés à des artistes rythment la vie des deux établissements et dialoguent avec les enjeux scientifiques de leurs activités. 

Le public pourra ainsi découvrir très bientôt l’Apinaute conçue par Matali Crasset. Cette œuvre est aussi une véritable ruche qui s’inscrit dans la lignée des actions de sensibilisation à l’écologie de l’établissement. 

La présence d’œuvres au sein des expositions est une manière d’interroger les thématiques scientifiques de façon originale et inédite. L’exposition « Cabanes », à partir de décembre 2018, présentera plusieurs réalisations originales dont une œuvre de Pedro Marzorati construite en matériaux de récupération issus de la vie quotidienne. Pour la directrice des expositions, Michèle Antoine, les modalités des activités doivent « induire des comportements et réflexions plutôt que transmettre directement un message »
 
Des événements artistiques sont également prévus avec une première participation des deux structures à la Nuit Blanche parisienne les 6-7 octobre. L’artiste Fabien Léaustic présentera Geyser, une œuvre monumentale à la Cité des sciences tandis qu’au Planétarium du Palais de la découverte, Zad Moul-taka proposera un récit musical. 

Une première collaboration avec le Grand Palais fêtera en juillet 2019 le 50e anniversaire des premiers pas sur la Lune avec la présentation d’une roche lunaire et une exposition photographique. 

Les travaux à venir
Le grand enjeu des années à venir est la rénovation de l’ensemble Grand-Palais / Palais de la découverte. Le futur site du Grand Palais s’annonce comme un lieu favorisant les articulations entre les musées d’art et de science.  Un projet de « Galerie des enfants » commune au Palais de la découverte et au Grand Palais fait écho aux propos de Bruno Maquart, directeur d’Universcience pour qui les jeunes sont une cible prioritaire. Michèle Antoine rapporte que les équipes des expositions des deux établissements commencent à réfléchir ensemble à des thématiques mais l’heure est encore au laboratoire d’idées. Le Palais de la découverte fermera complètement entre 2020 et 2024, aussi le musée envisage des activités hors-les-murs. 

Les travaux toucheront aussi la Cité des sciences puisque la Géode fermera de 2019 à 2020 pour une rénovation complète. Une restructuration de la bibliothèque est aussi prévue. Le projet, que le directeur Bruno Maquart souhaite fondé sur un décloisonnement des espaces permettant flexibilité et adaptation des services aux publics, est confié à l’architecte Matthieu Poitevin, chef d’orchestre de l’espace polyvalent de la Friche la Belle de Mai à Marseille. 

La réflexion autour des travaux devra permettre de confirmer des chiffres de fréquentation aujourd’hui satisfaisants. Universcience a enregistré une hausse de 3,7% de ses visiteurs en 2017 avec plus de 2 400 000 entrées à la Cité des sciences, 400 000 au Palais de la découverte mais aussi 1 200 000 pour les expositions hors-les-murs. Cette tendance semble se poursuivre largement avec une augmentation de 10% au 1er semestre 2018.  

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque