Mercredi 26 janvier 2022

Nomination

Bruno Maquart (enfin) renouvelé à la présidence d’Universcience

Par Alice Fiedler · lejournaldesarts.fr

Le 4 décembre 2020 - 339 mots

PARIS

Passé par les Affaires sociales, le Centre Pompidou et France Museum, il est reconduit à la tête de l’établissement public.

Bruno Maquart, président d'Universcience © Photo Ph. Levy / EPPDCSI
Bruno Maquart, président d'Universcience
Photo Ph. Levy
© EPPDCSI

Bruno Maquart commençait à trouver le temps long. Son premier mandat est terminé depuis juin tandis que des rumeurs bruissaient sur d’autres noms que le sien pour le remplacer à la tête d’Universcience. Finalement son mandat a été renouvelé lors du Conseil des ministres du 2 décembre 2020. 

La carrière de Bruno Maquart suit deux trajectoires différentes : les affaires sociales et la culture. Ancien élève de l’Institut national agronomique, il rejoint l’Inspection générale des affaires sociales à sa sortie de l’ENA avant d’entrer à la Direction des hôpitaux au ministère du Travail et des Affaires sociales. Puis il devient conseiller de Martine Aubry. Il reviendra au ministère après un passage dans la Culture.

De 2001 à 2007, il est en effet directeur général du Centre Pompidou. Il dirige ensuite l’agence France-Muséums, chargée du Louvre Abou Dhabi. 

Son entrée en fonction à Universcience n’a pas été facile. L’année 2015 est une « année noire » : les attentats à Paris en janvier et novembre, la grève d’une partie du personnel, un incendie dans une aile vide du bâtiment obligeant une fermeture temporaire du musée… Le tout affecta fortement la fréquentation. 

En 2019 s’ajoute la perturbation de fréquentation des musées par les manifestations des « gilets jaunes ». Toutefois, Bruno Maquart a tenu le cap. La Cité des sciences et de l’industrie a accueilli cette année-là 2,37 millions de visiteurs et le Palais de la découverte 544 000. Soit une hausse de 9 % par rapport à 2018 et un record pour l’établissement.

Le programme annoncé par Bruno Maquart est bien dans l’air du temps. Au printemps, se tiendra à la Cité des sciences une exposition intitulée « Renaissances », traitant des mondes possibles après un effondrement. 

De son côté, le Palais de la découverte, situé au Grand Palais, est fermé. L’ensemble du bâtiment est en cours de réhabilitation pour une durée de quatre ans. Le musée proposera cependant l’exposition itinérante « Esprit Critique » dans sa structure éphémère Les Étincelles, dans le 15e arrondissement.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque