Musée

Un tunnel de 1,2 km reliera les musées d’Abou Dhabi

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 5 septembre 2014 - 505 mots

ABOU DABI / ÉMIRATS ARABES UNIS

ABOU DHABI (EMIRATS ARABES UNIS) [05.09.14] - Le Louvre Abou Dhabi, le Guggenheim Abou Dhabi ainsi que le Musée National Zayed seront reliés par un tunnel souterrain de 1,2 km, actuellement en cours de construction. La configuration des lieux impose des contraintes particulières.

Le cœur du complexe culturel de l’Ile de Saadiyat a été conçu comme un ensemble très concentré afin que les visiteurs circulent librement et facilement d’un musée à l’autre. Problème : cette configuration des lieux risque de provoquer des embouteillages si les visiteurs sont nombreux comme les émiratis l’espèrent. Ce problème est d’autant plus possible que le Louvre Abou Dhabi et le Guggenheim Abou Dhabi sont construits sur les bords de l’Ile, ne laissant qu’une façade terrestre. Dans un souci de logistique, le tunnel conduira donc aux entrées principales des trois musées.

« Le tunnel est une des parties les plus importantes du complexe culturel » explique Lee Kandalaft, l’ingénieur chargé de la livraison du tunnel (dans le journal émirati The National). Il assure qu’il n’y aura jamais d’embouteillage dans ce tunnel ni de risque pour la sécurité du public. D’une part parce qu’il sera privé, et d’autre part parce qu’il sera constitué de deux tunnels, un tunnel principal et un autre utilisé comme issue de secours en cas d’effondrement. Il est également prévu des voies différentes en fonction des flux entrants ou sortants, « comme le sang qui coule dans nos veine ».

Les fondations des édifices ayant été construites à un niveau qui dépasse souvent le niveau de la mer, les parties souterraines peuvent être exposées à des inondations. Les réserves des musées sont elles-mêmes en sous-sol - donc particulièrement exposées.

Le Louvre Abou Dhabi possède son propre système de consolidation et de pompage mais étant donné que le musée est construit au niveau le plus bas de l’île, la construction du tunnel à ce niveau doit impérativement être achevée avant la fin des travaux du musée. Tout l’enjeu se trouve donc dans la coordination et dans les délais. Ce tunnel nécessitera d’importantes quantités de matériaux : 11 000 tonnes de fer et 70 000 m3 de béton. 200 000 m3 de sables et de pierres ont déjà été excavés. Une fois les forages creusés et le béton coulé, il faudra assembler les 41 parties moulées du tunnel.

Au-delà de ces aspects techniques, le tunnel répond à un aspect environnemental : lorsqu’on sait que les températures extérieures peuvent atteindre les 40°C, l’existence de ce tunnel est considérée comme une mesure de confort pour les visiteurs – et de précaution pour le transport des œuvres.

La construction de l’« unité 25 » des 41 blocs qui constitueront le tunnel est la plus avancée. C’est la partie la plus proche de l’entrée souterraine du Louvre Abou Dhabi, dont l’inauguration est prévue en décembre 2015.

Le tunnel du district culturel de l’Ile Saadiyat en chiffres

- 1,2 km de long

- 12 m de largeur

- 11 000 tonnes de fer

- 70 000 m3 de béton

- 200 000 m3 d’excavation nécessaire

Légendes photos

Emplacement du tunnel entre le Zayed National Museum, le Louvre Abou Dhabi et le Guggenheim Abou Dhabi - © Photo The National

Plan d'Abou Dhabi - © Photo Google Maps

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque