Vendredi 22 novembre 2019

Société

Un descendant des Médicis lance un cri d’alarme pour sauver Florence du tourisme de masse

Par Amélie Du Fretay · lejournaldesarts.fr

Le 24 octobre 2013 - 422 mots

FLORENCE / ITALIE

FLORENCE (ITALIE) [24.10.13] – Le prince Ottaviano de Médicis veut inscrire la ville de Florence sur la liste du patrimoine mondial en péril de l’UNESCO. Il a proposé à la municipalité un projet intitulé « Sauver Florence » contenant 16 propositions pour protéger Florence des dangers du tourisme de masse.

Le prince Ottaviano de Médicis, chef de la maison historique des Médicis, a lancé mardi 22 octobre 2013 un cri d’alarme pour sauver Florence du tourisme de masse, responsable selon lui de nombreuses dégradations. Il demande à ce que le centre historique de la ville soit classé dans la liste du patrimoine mondial en péril de l’UNESCO.

En mai 2013, il avait présenté un projet à la municipalité ainsi qu’au bureau italien de l’UNESCO intitulé « Sauver Florence », composé de 16 propositions, et lancé une pétition qui avait recueilli plus d’un millier de signatures. Ne voyant aucune réaction de leurs parts, il a décidé de rendre public cette initiative avant de la présenter officiellement en février 2014 au secrétaire général de l’UNESCO à Paris.

Dans ce rapport, le prince Ottaviano de Médicis propose de diversifier les parcours de visites pour éviter les engorgements, de créer des billets groupés pour éviter les files d’attente, de trouver des solutions pour améliorer le développement économique de la ville, et des moyens pour lever des fonds dédiés à la restauration de son patrimoine historique. Il dénonce le manque d’engagement de la commune qui n’investirait pas suffisamment dans l’entretien de ce joyau de la Renaissance. Il reste anormal, selon lui, que les tours opérateurs internationaux et les agences de croisières imposent leurs règles, sans respecter des consignes de sécurité et de conservation élémentaires. Il souhaite que les flux de visiteurs soient mieux régulés, par types de parcours, ou par créneaux horaires.

La ville de Florence accueille chaque année environ 16 millions de touristes. Ceux-ci concentrent leurs visites dans le centre historique durant de courts séjours (deux jours en moyenne), entraînant des dégradations inévitables, ainsi qu’une forte disparité économique, puisqu’ils effectueraient tous leurs achats dans cette zone, délaissant les autres quartiers de la ville.

Entre 1981 et 2001, plus de 20 % des résidents de Florence auraient quitté la capitale de la Toscane. Selon le prince, les « hordes » de touristes ainsi que les queues interminables devant les musées nuiraient à l’image de Florence.

Cette démarche fait naturellement écho aux accusations récentes à l’encontre du tourisme de croisière à Venise, inscrite cette année dans la liste des 67 sites en danger par la World Monument Fund.

Légende photo

Vue de Florence en Italie - © Photo Luca Aless - 2012 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque