Lundi 21 septembre 2020

Musée

Ouverture du nouveau Musée d’art, d’architecture et de technologie à Lisbonne

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 5 octobre 2016 - 378 mots

LISBONNE (PORTUGAL) [05.10.16] – Situé sur les bords du Tage, le nouveau musée d’art, d’architecture et de technologie abritant la collection de la fondation EDP conçu par le cabinet d’architectes Amanda Levete (AL_A) ouvre ses portes ce mercredi 5 octobre avec une installation in situ de Dominique Gonzalez-Foerster.

Le MAAT (Museu de Arte, Arquitetura e Tecnologia) ouvre ses portes au public ce mercredi 5 octobre dans le quartier de Belém à Lisbonne, avec une programmation continue et en accès libre de midi à minuit. Intégralement financé par la fondation EDP (Energias de Portugal), le nouveau musée est dirigé par l’architecte portugais Pedro Gadanho, auparavant conservateur au département d’architecture et de design du MoMA (Museum of Modern Art) de New York.

L’opérateur énergétique a fait appel au cabinet d’architectes britannique Amanda Levete (AL_A) pour concevoir un nouvel édifice comprenant quatre espaces d’exposition d’une surface totale de 3 000 m2. L’artiste française Dominique Gonzalez-Foerster, fidèle à ses références littéraires et ses concepts dystopiques, est la première à investir la salle ovale centrale de 1 000 m2 avec son œuvre Pynchon Park visible jusqu’au 20 mars 2017. Deux autres expositions ouvrent les lieux : « The world of Charles and Ray Eames » (jusqu’au 9 janvier 2017) et « The form of form » (jusqu’au 12 décembre 2016).

Juste à côté, le Central Tejo, une ancienne centrale thermoélectrique datant du début du XXe siècle réhabilitée pour accueillir le Musée de l’électricité en 1990 - rénové en 2006 - consacrera désormais quatre espaces supplémentaires pour la programmation du MAAT. L’ensemble, propriété de la fondation EDP, occupe une surface de 38 000 m2 sur les bords du Tage, qui sera agrémentée d’un jardin imaginé par le paysagiste Vladimir Djurovik. Le chantier sera définitivement achevé en mars 2017. D’ici là, le coût d’un ticket d’entrée est de 5 euros.

Le MAAT organisera des expositions d’art contemporain international autour de la collection  de la fondation EDP. Celle-ci, initiée en 2000, rassemble des œuvres de 250 artistes portugais, des années 1960 à nos jours. En 2015, la fondation, présidée par António Mexia, a acquis la collection de Pedro Cabrita Reis, soit 388 œuvres de 74 artistes témoins d’une nouvelle génération d’artistes portugais qui a émergé entre la fin du XXe siècle et le début du XXIe.

Légende photo

MAAT Musée d’art, d’architecture et de technologie à Lisbonne © AL_A

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque