Dimanche 19 janvier 2020

Politique

Nouvelles tensions entre la Grèce et le British Museum

Par Isabelle Freysselinard · lejournaldesarts.fr

Le 9 janvier 2015 - 297 mots

ATHÈNES / LONDRES

LONDRES (ROYAUME-UNI) [09.01.15] - La Grèce refuse de prêter une oeuvre au British Museum pour une grande exposition à venir, après que celui-ci a prêté un des marbres du Parthénon au Musée de l’Ermitage.

Le refus du British Museum de restituer à la Grèce les frises du Parthénon est une source constante de tension entre les musées anglais et grecs. En octobre dernier, l’avocate Amal Alamuddin, la nouvelle Madame Clooney, était allée en Grèce pour envisager avec le gouvernement grec les moyens d’action pour faire revenir les frises, alimentant ainsi la tension.

Le British Museum a prêté, en décembre 2014, un des marbres du Parthénon, la sculpture sans tête du dieu Ilissos, au Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg. Ce prêt, le premier depuis que les frises du Parthénon ont été rapportées d’Athènes par Lord Elgin au début du XIXe siècle, a suscité l’intérêt d’autres musées et le British Museum a déjà reçu trois demandes officielles de prêt. Le Premier ministre grec, Antonis Samaras, a déclaré que cet acte est un « affront envers le peuple grec » d’après The Art Newspaper.

Le Musée d’art cycladique d’Athènes a réagi en refusant de répondre à la demande de prêt du British Museum pour sa future exposition « Defining Beauty : the Body in ancient Greek Art » (Définir la beauté : le corps dans l’art grec ancien), qui devrait avoir lieu entre le 6 mars et le 22 juin 2015.

Le British Museum espère encore une réponse favorable, la sculpture demandée étant une œuvre clef pour l’exposition. Pour cet événement, les marbres du Parthénon seront, pour la première fois, déplacés de leur emplacement habituel vers les salles d’expositions temporaires. Les sculptures des dieux Ilissos (après son retour de Russie), d’Iris et de Dionysos seront, entre autres, présentées au public.

Légende photo

Carte postale datant de 1984 représentant la sculpture sans tête du dieu Ilissos autrefois située sur le fronton ouest du Parthénon - Source maximaphiles-francais.info

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque