Lundi 16 décembre 2019

Musée

Marc Ladreit de Lacharrière quitte la présidence de France-Muséums

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 4 avril 2018 - 337 mots

PARIS

Selon l’agence qui gère le Louvre Abou Dhabi, il a toujours été convenu que le président de Fimalac parte après l’ouverture du musée.

Marc Ladreit de Lacharrière au Palais de l'Élysée
Marc Ladreit de Lacharrière au Palais de l'Élysée, 2015

Le président de l’Agence France-Museums a présenté sa démission de la présidence du conseil d’administration le 29 mars dernier. « Dès sa première nomination, Marc Ladreit de Lacharrière avait fait savoir qu’il n’envisageait pas de poursuivre ses responsabilités au sein de l’Agence au-delà de l’ouverture du musée du Louvre Abou Dhabi » précise l’agence dans un communiqué. Il a cependant été nommé président d’honneur.

De fait, Marc Ladreit de Lacharrière avait indiqué à L’ŒIL (groupe Artclair) en 2007 : « Ma mission est de veiller à ce que le futur musée soit édifié dans le respect des engagements pris, en termes de cahier des charges, de coût, de délai, et que les musées concernés travaillent en harmonie. »

L’homme d’affaires, mécène et collectionneur avait été élu à la présidence du conseil d’administration en 2007 et réélu en 2013. 19e fortune française et 606ième fortune mondiale selon le classement du magazine Forbes, Marc Ladreit de Lacharrière a bâti un patrimoine estimé à 3 milliards d’euros en créant une société d’investissement – FIMALAC, contraction de Financière Marc Lacharrière – en 1991 puis en rachetant en 1998 l’agence de notation Fitch Ratings, revendue en partie en 2015 pour 1,6 milliard d’euros. Ancien élève de l’ENA, Marc Ladreit de Lacharrière a très vite démissionné de la fonction publique pour travailler chez L’OREAL. 

Très engagé dans la culture, il a été membre du conseil d’administration du Louvre et a créé en 2006 la Fondation Culture et Diversité. En remerciement, la République l’avait élevé à la dignité de grand’croix dans l’ordre de la Légion d’honneur en 2011.

Anne Mény-Horn dirige l’agence depuis novembre 2016.

Le ministère de la Culture a fait savoir qu’il proposera une nouvelle personnalité qualifiée pour prendre la présidence du conseil d’administration. Les deux autres personnalités qualifiées sont Jean Guéguinou, ambassadeur de France, et Christian Giacomotto, un banquier. Jean-Luc Martinez, le président-directeur du Louvre prend l’intérim de la présidence.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque