Dimanche 5 juillet 2020

Musée

Le Musée Soulages change de dimension

Par Sindbad Hammache · lejournaldesarts.fr

Le 9 août 2019 - 374 mots

RODEZ

Jusqu’ici géré par l’agglomération, le musée devenu un établissement public a accueilli en 5 ans près de 900 000 visiteurs.

Musée Soulages © Antoby
Musée Soulages

Le changement de statut était annoncé depuis longtemps, il est devenu effectif au début de l’été : le Musée Soulages à Rodez est désormais géré par un établissement public de coopération culturelle (EPCC). L’EPCC réunit l’Etat, la région Occitanie, le conseil départemental de l’Aveyron ainsi que l’agglomération, participant chacun à 25 % des frais de fonctionnement. Inauguré en mai 2014, le musée était jusqu’ici géré par l’agglomération qui supportait principalement le budget de près de 3 millions d’euros.

Alfred Pacquement est le président de son conseil d’administration tandis que Benoit Decron est confirmé dans ses fonctions de directeur. L’ancien directeur du Centre Pompidou (de 2000 à 2013) est un proche de Pierre Soulages, il sera notamment le commissaire de l’exposition organisée au Louvre à partir de décembre prochain, à l’occasion du centenaire du maître de l’outre-noir. Ce dernier a été nommé président d’honneur de l’EPCC.

Ce changement de dimension permet au musée de gagner en stabilité financière, et d’envisager une augmentation de ses moyens. L’EPCC se fixe un certain nombre de missions, parmi lesquelles un soutien à la création locale, et un développement de la médiation auprès des scolaires. Le musée est devenu un véritable pôle d’attraction régional, avec quelques 900 000 visiteurs sur cinq ans : pour Jean-François Gaillard, président du conseil départemental, « L’EPCC conforte le musée Soulages dans sa vocation de phare culturel ».

Il va aussi permettre au musée ruthénois d’obtenir une troisième donation de Pierre et Colette Soulages. Le peintre est à l’origine de la création de cet EPCC, qu’il a fixé comme condition à une nouvelle et ultime donation d’œuvres. En 2005, il avait fait don de 118 œuvres à l’agglomération du Grand Rodez. En 2010, une donation de 27 pièces supplémentaires avait rejoint la collection du futur Musée Soulages.

S’il n’a pas pu participer au premier Conseil d’Administration de l’EPCC, Pierre Soulages a transmis son enthousiasme par écrit : « J’espère de tout cœur que votre union fera la force de ce musée hors normes, qu’il portera mon travail : il est ruthénois, aveyronnais, occitan, français, international, qu’importe et je m’en réjouis ».

Le musée accueille actuellement et jusqu’au 3 novembre, une exposition sur Yves Klein.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque