Centre d'art

La compagnie pétrolière saoudienne Saudi Aramco va ouvrir un centre culturel

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 6 avril 2018 - 304 mots

DHAHRAN / ARABIE SAOUDITE

Le centre culturel, King Abdulaziz Center for World Culture, collabore déjà avec plusieurs institutions internationales.

Le centre culturel King Abdulaziz Center for World Culture à Dhahran, Arabie Saoudite
Le centre culturel King Abdulaziz Center for World Culture réalisé par l'agence Snøhetta à Dhahran, Arabie Saoudite
Courtesy Snøhetta

Dans l’est de l’Arabie Saoudite à Dhahran, un édifice aux allures futuristes accueille le centre culturel King Abdulaziz Center for World Culture. Saudi Aramco, la compagnie pétrolière la plus riche du monde est à l’origine du projet. 

Conçu par le cabinet d’architecture norvégien Snøhetta, le bâtiment d’une superficie de 100 000 m2 est un édifice de 18 étages qui hébergera entre autres un musée, un cinéma, un théâtre, des centres de conférences et une bibliothèque avec des ouvrages en arabe et en anglais. L’accent sera mis sur l'éducation, et des cours de science, technologie et d’art seront dispensés. 

Mais comme en Arabie Saoudite, la culture n’est vraiment pas une priorité, l’ouverture du musée prévue le week-end du 6 avril 2018, aurait été repoussée, selon Artnet, en raison d’une réunion de la Ligue des Etats arabes concernant les conflits dans la région. Aucune autre date n’a pour l’instant été annoncée. 

Le centre travaille déjà avec plusieurs institutions internationales. En 2013, le Centre Pompidou organisait l’exposition Couleurs Pures qui préfigurait l’ouverture du King Abdulaziz Center for World Culture. Selon Artnet, l’exposition inaugurale Beauté et Identité : Art Islamique de la collection du Los Angeles County Museum of Art, sera composée de 130 oeuvres prêtées par le musée LACMA de Los Angeles. D’autres institutions comme le British Museum, le Smithsonian Institution, National Geographic, et le Crystal Bridges Museum of American Art devraient également collaborer dans le futur avec le centre. 
 
L’Arabie Saoudite prévoit également d’ouvrir un centre culturel pluridisciplinaire à Jeddah, dans l’ouest du pays en 2019. Le Misk Art Institute, du prince héritier Mohammed Ben Salmane, organise plusieurs expositions d’artistes saoudiens à New York, Los Angeles, Washington, et présente en avril 2018 un stand à la foire d’Art Paris. 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque