Diplomatie

Macron et MBS ont dîné en privé au Louvre dimanche soir, avant la visite officielle

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 9 avril 2018 - 459 mots

PARIS

Emmanuel Macron a invité dimanche soir le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane, surnommé "MBS", pour un dîner privé en tête à tête au Louvre, a annoncé l'Elysée.

Ce dîner, qui n'avait pas été annoncé au préalable, a été organisé au premier jour du séjour en France du prince, qui démarre lundi la partie officielle de sa visite. Le Louvre, "haut lieu du patrimoine culturel français", explique l'Elysée, a été choisi pour cette rencontre à l'occasion du lancement de l'exposition Delacroix, "peintre connu notamment pour son célèbre tableau La liberté guidant le peuple" -une femme aux seins nus brandissant un drapeau.

Les deux dirigeants "ont pu dans ce cadre privé, anticiper sur les sujets d'intérêt commun, avant les entretiens officiels de mardi", souligné la présidence française sans autre détail. Emmanuel Macron aime honorer certains hôtes de marque en les invitant dans des lieux historiques, comme Vladimir Poutine à Versailles et Donald Trump aux Invalides et à la Tour Eiffel. Ce dîner privé fournit à Emmanuel Macron l'occasion de nouer des relations personnelles avec le nouvel homme fort du Moyen-Orient, qu'il avait déjà rencontré à l'aéroport de Ryad cet automne lors d'une visite impromptue du président français, en pleine crise liée au départ à Ryad du Premier ministre libanais Saad Hariri.

A partir de lundi, pour sa courte visite officielle, MBS doit notamment déjeuner lundi avec le Premier ministre Edouard Philippe et rencontrer la ministre des Armées Florence Parly. Il s'entretiendra mardi à l'Elysée avec Emmanuel Macron, avant une déclaration conjointe à la presse et un dîner officiel au Palais. En revanche sa visite, initialement prévue lundi matin, de l'incubateur de start-up Station F a été annulée dimanche. 

Après trois semaines de tournée aux Etats-Unis, MBS est arrivé en France dimanche matin pour un séjour de trois jours en France afin de vanter ses réformes et resserrer les liens avec Paris. Emmanuel Macron souhaite établir, selon l'Elysée, une "nouvelle coopération" avec le royaume pétrolier, qui devrait entrer dans une nouvelle phase sociale et économique avec l'arrivée au pouvoir de ce prince réformateur de 32 ans. Les deux pays ont pour l'instant des relations compliquées, alors que l'Arabie saoudite est largement impliquée dans les nombreuses crises qui secouent le Proche-Orient. Parmi les sujets de désaccords figure en particulier la position d'équilibre que Paris veut maintenir avec l'Iran, ennemi de Ryad.

Plus d'une douzaine de protocoles d'accord dans les domaines du tourisme, de l'énergie et des transports doivent être signés durant cette visite, selon une source proche de la délégation saoudienne, mais pas de gros contrats. Au cours de la visite sera aussi signé un accord de coopération entre la Fondation saoudienne MiSK et le Musée du Louvre, précise l'Elysée.

Cet article a été publié le 8 avril 2018 par l'AFP

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque