Mercredi 8 juillet 2020

Nomination

Julia Gonnella, nouvelle directrice du Musée d'art islamique de Doha

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 3 octobre 2017 - 323 mots

DOHA / QATAR

DOHA (QATAR) [04.10.17] — Le Musée d'art islamique du Qatar est maintenant dirigé par l'archéologue Julia Gonnella qui était depuis 2009 la conservatrice du département d'art islamique du Musée de Pergame à Berlin.

C’est une spécialiste des arts islamiques, Julia Gonnella, qui prend la direction du Museum of Islamic Art-MIA à Doha, la capitale du Qatar, l'un des musées d'art islamique les plus importants au monde.

En parallèle de son parcours universitaire à la School of Oriental and African Studies (SOAS) de l'université de Londres, Julia Gonnella participe très tôt à des chantiers archéologiques. Elle a notamment participé aux fouilles de Raqqa de 1984 à 1989 et d'El Bahnasa en Égypte.

Après avoir passé sa thèse en art islamique et anthropologie sociale à l'université Eberhard Karls de Tübingen en Allemagne, elle participe aux fouilles d'Alep. De 1996 à 2011, elle coordonne le chantier archéologique du site syrien. Elle est l'auteure de l'ouvrage La Citadelle d'Alep : les périodes islamiques, paru en 2007.

Assistante du conservateur en chef puis nommée en 2009 conservatrice du musée d'art islamique de Berlin (SMPK), dépendant du musée de Pergame, elle y a organisé des expositions telles que « Heroic Times – A Thousand Years of the Persian Book of Kings» en 2011 ou « Samarra – Centre of the World, 2012 », en 2013.

Julia Gonnella a enseigné l'archéologie et l'histoire de l'art islamique à l'université libre de Berlin ainsi qu'à l'université d'Otto-Friedrich de Bamberg.

Le musée d'art islamique de Doha appartient au consortium Qatar Museums qui gère également le Mathaf (Musée arabe d'art contemporain) et le site archéologique d'Al Zubarah, classé patrimoine mondial de l'Unesco. Le MIA abrite dans un bâtiment conçu par l'architecte Ieoh Ming Pei et ouvert en 2008 une collection de céramiques, d'objets d'orfèvrerie, d'ivoires et de textiles appartenant à l'art du monde islamique. Elles comprennent des pièces provenant aussi bien de l'Espagne que de la Chine, et allant du VIIe au XXe siècle.

Légende photo

Julia Gonnella, nouvelle directrice du Musée d'art islamique de Doha

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque