Jeudi 12 décembre 2019

Centre d'art

A Hongkong, l’ancien commissariat reconverti en centre culturel ouvrira en mai

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 26 avril 2018 - 365 mots

HONGKONG / CHINE

Tai Kwun, le plus important projet de restauration de la ville avec quinze édifices restaurés et deux nouveaux bâtiments devient un lieu culturel.

Projet du "Tai Kwun centre for Heritage & Arts" à Hong Kong
Projet du "Tai Kwun centre for Heritage & Arts" à Hongkong

Hongkong aime manier les symboles. Le 25 mai prochain, ouvrira un immense lieu culturel rénové et agrandi par le cabinet d’architecture suisse Herzog & de Meuron dans l’ancien centre de la police au passé chargé d’histoire. 

Prison dans laquelle était détenu Ho Chi Minh dans les années 1930, tribunal des procès des crimes de guerre après la Seconde Guerre mondiale, le site qui abritait dernièrement un commissariat de police, un tribunal et une prison a un long passé historique. Construit au milieu du XIXème siècle, ce centre culturel reconverti est le projet de rénovation et de conservation le plus important de la ville. Tai Kwun, dont le coût total est de 188 millions d’euros, est le fruit d’une collaboration entre le gouvernement et le Jockey Club, qui gère les revenus des courses hippiques de la ville et finance de nombreux projets culturels. 

Projet du "Tai Kwun centre for Heritage & Arts" à Hongkong
Projet du "Tai Kwun centre for Heritage & Arts" à Hongkong

Deux édifices rectangulaires en aluminium viennent compléter les quinze bâtiments historiques, totalisant une surface de 13 500 m2. Les deux nouveaux bâtiments abriteront un auditorium d’une capacité de 200 places, et un espace d’exposition  de 1 500 m2. Ambitionnant de devenir un site important pour l’art contemporain en Asie du sud, le centre organisera entre six à huit expositions par an. Cinq ateliers seront mis à disposition du futur programme de résidences artistiques et un programme culturel sera mis en place avec notamment des conférences, des ateliers, des symposiums, etc… 

En mars dernier, au moment d’Art Basel Hongkong, Tai Kwun a été visité par 1300 privilégiés. Les premiers visiteurs avaient reçu  une énigmatique invitation pour l’exposition Rehearsal. Affublés de protection de chantier, les spectateurs ont pu déambuler dans l’immense édifice, et voir l’exposition qui regroupait les oeuvres d’une vingtaine d’artistes (Name June Paik, Alice Rensy, Nancy Lupo, ...)

Hongkong affiche de grandes ambitions culturelles, deux nouveaux musées s’érigeront bientôt, en 2022 le controversé Musée du Palais, antenne du Musée du Palais impérial de Pékin (également financé par le Jockey CLub), et en 2019 le musée des arts asiatiques contemporains, M+ lui aussi conçu par le cabinet de Herzog & de Meuron. 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque