Vendredi 6 décembre 2019

Ouverture du procès des faussaires allemands Beltracchi

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 septembre 2011 - 253 mots

COLOGNE (ALLEMAGNE) [05.09.11] – Wolfgang Beltracchi, faussaire présumé, ainsi que trois de ses comparses sont accusés d’avoir copié et vendu de faux tableaux de maîtres expressionnistes. Leur procès vient de s’ouvrir à Cologne, en Allemagne. Les inculpés encourent jusqu’à 10 ans de prison.

Fin mai 2011, à Cologne, Wolfgang Beltracchi, son épouse, la sœur de cette dernière et un quatrième complice avaient été mis en examen par le procureur de la République allemande. Ils étaient alors accusés d’avoir procédé à la réalisation de 14 faux tableaux et à leur commercialisation. Dans son rapport, le procureur avait, à l’époque, indiqué que ces contrefaçons représentaient un préjudice de plus de 34 millions d’euros pour la communauté artistique. Début septembre, le procès des inculpés vient de débuter. L’instance est prévue pour durer sept mois, jusqu’en mars 2011.

Lors de l’audience d’ouverture du procès, le contenu de l’acte d’accusation a été lu. D’après celui-ci, les accusés étaient spécialisés dans la copie de tableaux disparus. Une fois contrefaites, les œuvres étaient authentifiées par des experts, puis proposées à des responsables de galeries ou à des maisons de vente. D’après les dernières précisions apportées par l’AFP, les quatre faussaires auraient ainsi accumulé près de 16 millions d’euros.

33 autres tableaux de peintres célèbres ont également été saisis en mai. Les faussaires allemands pourraient en être les auteurs ; la justice allemande poursuit ses investigations. Et, depuis juin, une autre procédure à leur encontre est aussi en cours en France, où une galerie et un expert sont soupçonnés de complicité.

Légende photo

Max Pechstein - Liegender weiblicher Akt mit Katze (Nue allongée avec chat), un faux mis sur le marché par les faussaires

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque