Mardi 17 septembre 2019

L’Europe invisible

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 20 mai 2014 - 307 mots

L’État, les collectivités territoriales, les partenaires privés… on oublie souvent l’Europe dans la liste des acteurs culturels. Et pourtant son rôle ne se réduit pas à désigner les capitales européennes de la culture.

L'Europe finance des programmes culturels dans chaque pays puisant dans des enveloppes non négligeables : 1,46 milliard d’euros pour la période 2014-2020 (dont l’audiovisuel), auxquels il faut rajouter les 350 milliards de fonds structurels qui peuvent être sollicités pour des opérations relevant du patrimoine. Mais hélas pour elle, personne ne le sait car elle ne fait rien pour le faire savoir. Qui connaît le nom du commissaire européen en charge de la culture ? Et pourtant la Chypriote Androulla Vassiliou exerce ce mandat depuis 2010. Qui a déjà vu un député européen de sa région lors d’une inauguration d’une manifestation financée en partie par l’Union européenne ?

En revanche, on entend parler de l’Europe culturelle chaque fois qu’on lui prête de mauvaises intentions : le droit de suite que l’Europe « impose » (alors que la France en est à l’origine), la renégociation des droits des auteurs (« forcément à la baisse »), l’exclusion des services audiovisuels dans les négociations en cours sur l’accord transatlantique de libre-échange que treize pays ont réussi à arracher de haute lutte à la Commission…

Il faut aussi reconnaître que les pouvoirs publics français ne font pas grand-chose pour soigner la réputation de la Commission qui a bon dos lorsqu’il s’agit de se défausser sur elle pour masquer ses propres incapacités. La Commission européenne devrait s’offrir les services d’une bonne agence de communication en France et montrer plus souvent Androulla Vassiliou si elle veut rendre plus visible sa politique culturelle. À moins qu’elle ne préfère attendre la désignation de son successeur lors du renouvellement de la Commission dont le président dépend en théorie des élections du 25 mai ?

Légende photo

Androulla Vassiliou, commissaire européen en charge de la Culture, à la foire du Livre de Göteborg (Suède) en 2013 - © Photo Arild Vågen - Licence CC BY-SA 3.0

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°414 du 23 mai 2014, avec le titre suivant : L’Europe invisible

Tous les articles dans Opinion

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque