Jeudi 12 décembre 2019

Nicolas Bourriaud succède à Henry-Claude Cousseau à la direction de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 31 octobre 2011 - 609 mots

PARIS [31.10.11] - Nicolas Bourriaud prendra la direction de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris à la fin de l’année en remplacement d’Henry-Claude Cousseau qui a fait valoir ses droits à la retraite. Le choix du nouveau directeur a provoqué quelques remous dans le milieu de l’art contemporain.

Ce sera donc Nicolas Bourriaud. Au terme d’une procédure de recrutement qui aura duré près de deux mois c’est finalement l’actuel chef de l’inspection de la création artistique qui remplacera à la fin de l’année Henry-Claude Cousseau à la direction de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

Après avoir hésité quelque peu sur le mode de recrutement, Georges Hirsch, le directeur de la Création artistique (et supérieur direct de Nicolas Bourriaud) a finalement décidé de présélectionner 6 candidats que le ministre a auditionné samedi 15 octobre avant de soumettre le nom du candidat au Président de la République.

Il était en concurrence avec Yves Aupetitallot, directeur du centre d’art Le Magasin à Grenoble, l’artiste Jean-Marc Bustamante, l’historienne Patricia Falguières, l’enseignant et historien de l’art Adrien Goetz et la directrice adjointe du Musée national d’art moderne Catherine Grenier.

Nicolas Bourriaud est riche d’un parcours très diversifié tant en France qu’à l’international. Né en 1965, il se fait connaitre en 1998 en publiant L’esthétique relationnelle, un ouvrage qui décrit un courant de la création artistique contemporaine qu’il pense avoir identifié. En 1999, il fonde avec Jérôme Sans le Palais de Tokyo qu’il dirigera jusqu’en 2006. Il a été le commissaire de nombreuses expositions et manifestations dont la Nuit Blanche à Paris en 2006. En 2007, il traverse la Manche pour rejoindre la Tate Britain en tant que conservateur en charge de l’art contemporain.

Le recrutement a fait l’objet de quelques inhabituels mouvements d’humeur dans le petit cercle des professionnels de l’art contemporain. Le débat le plus pertinent a porté sur le fait qu’un artiste puisse diriger ou non une école d’art. Dans le camp des opposants à la nomination d’un artiste, on trouve le philosophe Yves Michaud qui a dirigé l’Ecole de 1989 à 1997 mais également Fabrice Bousteau, le rédacteur en chef de Beaux-Arts Magazine. Suspecté de « rouler » pour Nicolas Bourriaud, celui-ci a violemment été pris à parti par l’artiste Olivier Blanckart et sa consœur d’Art Press Catherine Millet qui lui reprochent d’avoir agressé le directeur actuel Henry-Claude Cousseau (qui a d’ailleurs publié un droit de réponse dans Beaux-Arts Magazine). Olivier Blanckart (qui était lui-même candidat) et Catherine Millet se rangent résolument parmi ceux qui estiment qu’un artiste peut diriger l’Ecole.

Le deuxième débat, a pris un tour plus personnel autour de la candidature même de Nicolas Bourriaud. La journaliste Roxana Azimi, qui a depuis quitté les éditions Artclair, publiait le 29 aout 2011 un article dans lequel elle laissait entrevoir que le poste aurait été promis à Nicolas Bourriaud. L’intéressé réagit vertement et qualifie cette information de « fable » dans un courrier adressé au site parisart.com. Mais Nicolas Bourriaud a aussi quelques amis dans le milieu, ainsi Stéphane Corréard, le commissaire du Salon de Montrouge et directeur du département art contemporain à la maison de ventes Cornette de Saint Cyr, a-t-il publié un parti-pris en sa faveur dans le Journal des Arts du 7 octobre.

On attend maintenant la réaction du corps enseignant de l’Ecole dont certains membres semblaient désapprouver la personnalité du nouveau directeur. Celui-ci pourra s’appuyer sur, Frédéric Jousset, le nouveau président du Conseil d’administration de l’Ecole depuis le 19 septembre 2011, un entrepreneur spécialisé dans les centres d’appels téléphoniques.

Légende photo

Nicolas Bourriaud - 2008 © Christophe Beauregard pour L'oeil

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque