Dimanche 18 février 2018

Ministère

Nominations : l'administration centrale de la Culture se réorganise

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 19 janvier 2010

PARIS - Les directeurs généraux de la nouvelle organisation de l’administration centrale du ministère de la Culture, initiée fin 2007 dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques, ont été nommés le 13 janvier en Conseil des ministres.

Comme nous l’avions annoncé précédemment (lire le JdA no 315, 11 décembre 2009, p. 2), Philippe Bélaval, conseiller d’État, ancien directeur de la Bibliothèque nationale de France et des Archives de France au sein du ministère de la Culture, prend la direction générale des Patrimoines, entité qui englobe l’architecture, les archives, les musées ainsi que le patrimoine monumental et archéologique. Il travaillera de concert avec Jean Gautier, conseiller maître à la Cour des comptes, nommé directeur, adjoint au directeur général des patrimoines, et Marie-Christine Labourdette (jusque-là directrice des Musées de France), nommée directrice chargée des musées à cette même direction.

Laurence Fransceschini, auparavant directrice du développement des médias, prend la direction générale des médias et des industries culturelles. C’est finalement Georges-François Hirsch, ancien directeur général de l’Orchestre de Paris, qui hérite de la direction générale de la création artistique, dont dépendra le service des Arts plastiques, attribué à Jean-Pierre Simon. Ce dernier dirigeait jusqu’à présent l’école nationale supérieure d’art de Dijon, après avoir été à la tête de l’école des beaux-arts de Grenoble. Nicolas Bourriaud l’épaulera en tant que chef du service de l’Inspection de la création artistique. Enfin, Guillaume Boudy, conseiller à la Cour des comptes, conserve son poste de secrétaire général du ministère de la Culture (4e pilier de cette nouvelle organisation), fonction qu’il assumait depuis 2008, tandis que Valérie Vesque-Jeancard, directrice générale adjointe de la Bibliothèque nationale de France depuis 2006, est nommée directrice, secrétaire générale adjointe du ministère.

Un énarque à l’Inrap
Alors que le poste est vacant depuis décembre, c’est un membre du cabinet de Frédéric Mitterrand qui succède à Nicole Pot à la direction de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). Arnaud Roffignon, conseiller budgétaire et fiscal au cabinet du ministre de la Culture depuis 2007, prend ainsi les commandes de l’institut responsable de près de 90 % des fouilles en France, et ce pour un mandat de trois ans. Âgé de 36 ans, énarque, Arnaud Roffignon avait été adjoint au chef, puis chef du bureau du budget et des affaires financières à la direction de l’administration générale du ministère de la Culture, avant d’assurer, de 2003 à 2007, le rôle de directeur administratif et financier du Centre des monuments nationaux. Après deux mandats consécutifs à la tête de l’Inrap, Nicole Pot a rejoint l’inspection générale des Affaires culturelles. Déjà déconcentré à 95 % avec des centres de recherches et des archéologues sur tout le territoire français, l’Inrap se bat depuis 2008 pour conserver son siège central à Paris (lire le JdA no 315, 11 décembre 2009, p. 9).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°317 du 22 janvier 2010, avec le titre suivant : Nominations : l'administration centrale de la Culture se réorganise

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque