Vendredi 23 février 2018

Henry-Claude Cousseau - Le goût pour l’in situ

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 26 avril 2010

L’homme ne goûte pas la surexposition. Discret, besogneux, il décrit avec minutie son action à la direction de l’École des beaux-arts de Paris qu’il occupe depuis 2000.

Nulle forfanterie dans cette revue de détail de la profonde réforme engagée sur la pédagogie, des chantiers de restauration, du mécénat, de la diffusion des collections, mais une passion bien réelle. Ce dont Henry-Claude Cousseau est le plus fier ? D’avoir poussé ce « centre culturel » à renouer avec l’excellence internationale par « appétence personnelle pour ce domaine ».

L’école est désormais associée à une soixantaine d’autres dans le monde. Et les salles du quai Malaquais n’ont cessé de s’ouvrir à des scènes méconnues avec, pour point culminant, « Indian Summer » en 2005, consacrée à la création indienne. « Je suis un homme de lieu, j’aime animer, comprendre la personnalité et la physionomie des lieux où je travaille », et ce goût pour l’in situ se lit dans sa trajectoire institutionnelle forgée après ses études en musicologie et en histoire de l’art : conservateur des musées de Vendée, il sera à l’origine du musée des Sables-d’Olonne.

Suivront Nantes en 1985 puis Bordeaux en 1996. L’Ensba est donc le dernier grand œuvre de cet homme à l’autorité tranquille. Une mandature qui se conclura par une grande exposition, le bilan d’une décennie qui n’omettra pas d’ouvrir des perspectives.

Biographie

1946 Naît à Cholet (49).

1966-1973 Études à la Sorbonne et à l’École du Louvre.

1994-1996 Chef de l’Inspection générale des musées de France.

1996-2000 Après le musée des Beaux-Arts de Nantes, directeur du Capc de Bordeaux.

2000 Exposition « Présumés innocents ».

Depuis 2000 Directeur de l’Ensba.

2010 La justice annule l’enquête à l’encontre de « Présumés innocents » dans laquelle il était mis en examen.

www.ensba.fr

Légende photo

Henry-Claude Cousseau (2010) - © photo Baptiste Lignel

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°624 du 1 mai 2010, avec le titre suivant : Henry-Claude Cousseau - Le goût pour l’in situ

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque