Jeudi 12 décembre 2019

Livre

Un polar très érotique dans le milieu de l’art

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 7 février 2018 - 150 mots

Policier. En général, les polars qui se déroulent dans le milieu de l’art - un genre littéraire en pleine expansion - sont aussi chastes qu’érudits.

Hélène Bonafous-Murat, <em>Avancez masqués</em>, Le Passage, 390 pages, 19,50&nbsp;€
Hélène Bonafous-Murat, Avancez masqués, Le Passage, 390 pages, 19,50 €

Celui-ci est plutôt licencieux, plongeant le lecteur au croisement des milieux libertins, voire sadomasochistes, et ceux des musées et de la presse artistique. Un mélange inhabituel où le personnage principal, une journaliste critique d’art qui mène une enquête sur l’assassinat dans des conditions sulfureuses de la ministre de la Culture, n’est pas elle-même indifférente à l’appel de ses sens. La ministre de la Culture ressemble diablement à Rachida Dati, aussi s’amuse-t-on à tenter de repérer les personnalités réelles dont s’est servi l’auteur pour ses personnages. L’auteur connaît bien le milieu de l’art – pour les clubs sadomaso on ne sait pas. Hélène Bonafous-Murat est en effet une experte bien connue en estampes anciennes. C’est déjà son quatrième roman, et on sent qu’elle y prend goût.

informations

Hélène Bonafous-Murat, Avancez masqués,

Le Passage, 390 pages, 19,50 €.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°494 du 2 février 2018, avec le titre suivant : Un polar très érotique dans le milieu de l’art

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque