Ventes publiques

Dispersion

Taubman : la prochaine « vente du siècle »

Par Éléonore Thery · Le Journal des Arts

Le 15 septembre 2015 - 530 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

NEW YORK - Après un mois de propositions et contre-propositions de Christie’s et Sotheby’s, l’auctioneer américain a fini par remporter début septembre le contrat de la plus importante collection jamais passée sous le marteau.

La maison ne pouvait laisser ce morceau d’histoire à sa rivale historique : cet ensemble constitué de plus de 500 œuvres et estimé près de 500 millions de dollars (450 M€) a été réuni par son ancien président, Alfred Taubman, mort en avril 2015. Architecte de formation, l’entrepreneur avait bâti sa fortune en construisant des centres commerciaux dans les années 1950. En 1983, il avait racheté Sotheby’s, alors en difficulté, et l’avait fait prospérer jusqu’aux années 2000, avant d’être condamné à dix mois de prison ferme pour entente illicite avec Christie’s.

Sa collection, très éclectique, comprend des œuvres de l’Antiquité à nos jours : Dürer, Raphaël, Winslow Homer, Charles Burchfield, Rothko, Picasso, Egon Schiele, De Kooning… « Self-made-man, il a formé tout seul sa collection. C’est un collectionneur traditionnel, il a acheté ce qu’il lui a plu, appréciant autant le Bauhaus ou le futurisme italien que l’expressionnisme ; l’espace et la logique d’un côté, la passion de l’autre », explique Simon Shaw, codirecteur monde du département d’art impressionniste et moderne de Sotheby’s.

Record attendu
La vente promet d’entrer dans l’histoire, un probable record mondial à la clé. Le montant issu des quatre vacations organisées à New York cet automne devrait largement dépasser celui détenu par la vente de la collection Pierre Bergé-Yves Saint Laurent. Lors de cette dernière, qualifiée de « vente du siècle », 730 lots avaient été dispersés à Paris par Christie’s en février 2009 et avaient récolté 374 millions d’euros (dont deux bronzes chinois à 31 millions d’euros, jamais payés).

D’autres grandes collections ont été dispersées à Paris, notamment celle d’André Lefèvre, qui avait totalisé 19,8 millions de francs entre 1964 et 1967 (soit environ 246,8 millions d’euros actuels). Mais les États-Unis ont par la suite accueilli les plus grandes ventes de collection : celle de Victor et Sally Ganz en 1988 et 1997, celle d’Henry Ford en 1990, ou celle de John Hay Whitney et sa femme, cédée par Sotheby’s en 1999 puis 2004 pour un montant global de 320,9 millions de dollars. Le record de Sotheby’s a été enregistré l’an dernier, avec la collection de Paul et Bunny Mellon à New York, et 1 500 lots emportés presque intégralement pour un montant de 218 millions de dollars (194 M€). L’événement de cet automne inscrira Alfred Taubman dans la lignée des grands collectionneurs américains. « Le nom d’Alfred Taubman, associé jusqu’à aujourd’hui à Sotheby’s, va désormais faire partie de ceux des grands collectionneurs américains, sur le modèle traditionnel né à la fin du XIXe siècle », promet Simon Shaw. A-t-on une chance de revoir de telles collections passer sous le marteau ? « Alfred Taubman, qui a beaucoup acheté des années 1960 aux années 1980, a été l’un des collectionneurs les plus actifs de sa génération. Il reste très peu de ces grandes collections, dispersées en majorité dans les années 1990. Et aujourd’hui, les collections n’ont pas le même esprit », estime Simon Shaw. Cet automne devrait marquer la fin d’une époque.

The collection of Alfred Alfred Taubman, Sotheby’s New York :

« Chefs-d’œuvre », le 4 novembre,
« Art moderne et contemporain », le 5 novembre,
« Art américain », le 18 novembre,
« Old Masters », le 27 janvier 2016,
www.sothebys.com

Légendes Photos :
Willem de Kooning, Untitled XXI (1976), huile sur toile, 203,2 x 177,8 cm - Estimation 25 /35 M$ - Vente du 4 novembre, Sotheby's, New York. © Sotheby's.

Amedeo Modigliani (1884-1920), Paulette Jourdain (cir. 1919), huile sur toile, 100,3 x 65,4 cm - Estimation sur demande - Vente du 4 novembre, Sotheby's, New York. © Sotheby's.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°441 du 18 septembre 2015, avec le titre suivant : Taubman : la prochaine « vente du siècle »

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque