Foire

Les ambitions internationales de RX France contrariées

Par Christine Coste · Le Journal des Arts

Le 21 octobre 2021 - 565 mots

PARIS

Après l’échec d’une édition californienne de la Fiac comme de Paris Photo, RX France, échaudé par la pandémie, laisse l’Aipad préparer seule l’édition 2022 de Paris Photo à New York.

Le Pier (quai) 94 où aurait dû se dérouler Paris Photo New York. © Paris Photo
Le « Pier 94 » où aurait dû se dérouler Paris Photo New York.
© Paris Photo

Paris, New York. Pour les organisateurs d’événements, l’époque n’est pas à la création de nouveaux salons. Les ambitions des grands groupes d’en poursuivre l’ouverture sur d’autres continents ou dans d’autres pays que le leur ont été douchées par la pandémie. La politique de développement à l’international de la Fiac et de Paris Photo pour Reed Expositions France, devenu « RX France », n’a toutefois jamais été une réussite. En 2006, alors qu’un lieu avait été trouvé à New York pour implanter Paris Photo outre-Atlantique, le groupe renonce. Un an plus tard, la relance de Photo London ne dure que le temps d’une édition. Dix ans plus tard, Reed annonce mettre un terme à la foire Paris Photo Los Angeles, ceci à trois mois de l’ouverture de la quatrième édition, un renoncement suivi par l’annulation de la première édition de la Fiac dans la cité des Anges. Ces retraits entraînèrent le départ de Jean-Daniel Compain de la direction générale du pôle culture, luxe et loisirs de l’organisateur de salons. Depuis, la Fiac demeure ancrée à son port de naissance. Seul l’accord passé fin juin 2019 entre Paris Photo et l’Aipad (l’Association of International Photography Art Dealers), organisateur du Photography Show, pour créer « Paris Photo New York », a redonné des couleurs à une politique de développement régulièrement stoppée dans son élan. Paris Photo se réimplantait ainsi aux États-Unis, soutenue dans sa démarche par quelques majors du secteur tandis que l’Aipad, regroupement de 120 galeries essentiellement américaines, trouvait pour sa foire, à la veille de ses 40 ans, une dynamique qui lui faisait défaut depuis quelque temps.

« Revenir en 2023 »

En février 2020, le dévoilement du nom des exposants de la première édition, prévue en avril suivant, de Paris Photo New York, marquait effectivement un tournant dans la ligne artistique par ses composantes plus contemporaines et internationales. Pas moins de 178 exposants étaient au programme, soit presque autant que le nombre réuni au Grand Palais à Paris en novembre 2020. Le report de l’édition, annoncé le 11 mars, sans nouvelle date compte tenu de la situation sanitaire, a ébranlé ses organisateurs. L’annulation a coûté cher à RX France, qui a décidé de ne pas organiser de nouvelle édition avec l’Aipad en 2022. Les membres de l’Association of International Photography Art Dealers se retrouveront seuls l’an prochain, et certains ne sont guère enclins à y participer, à l’exemple de la galerie Edwynn Houk.

Ce retrait de Paris Photo remet-il en cause l’accord signé pour trois ans et venant à échéance fin juin 2022 ? « Nullement, déclare Florence Bourgeois, directrice de la foire parisienne. Une édition Paris Photo New York est toujours d’actualité mais pour 2023. Car l’espace où nous devions prendre place [le Pier 94] est fermé pour travaux. Nous cherchons un autre lieu qui réponde en termes de surface et de situation à nos critères. Nous n’avons rien trouvé pour l’instant, et ce n’est pas faute d’avoir cherché. L’idée est bel et bien d’exporter Paris Photo à New York et de revenir en 2023. » Les membres de l’Aipad, après avoir été secoués dans leurs habitudes par Paris Photo, l’entendront-ils de cette oreille ou préféreront-ils revenir à la foire traditionnelle qu’ils connaissent ? Réponse à la fin juin de l’an prochain.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°575 du 15 octobre 2021, avec le titre suivant : Les ambitions internationales de RX France contrariées

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque