Samedi 22 février 2020

Galerie

La White Cube Gallery s’installe à Paris

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 4 octobre 2019 - 349 mots

PARIS

Le quatrième espace de la galerie londonienne d’art contemporain devrait ouvrir dans les mois à venir avenue Matignon.

L'avenue Matignon à Paris © Photo LudoSane
L’avenue Matignon à Paris
© Photo LudoSane

Après Londres, Hongkong et São Paulo, ce sera bientôt au tour de la capitale française, sur l’avenue Matignon (VIIIe arrondissement), d’accueillir les locaux de la prestigieuse White Cube Gallery. Annoncée le 2 octobre, la nouvelle coïncide avec l’imminence du Brexit, prévu pour le 31 du mois, avec ou sans accord avec l’UE. Le Français Mathieu Paris, un des responsables de la galerie, a toutefois précisé que l’extension n’avait « absolument rien à voir avec la situation politique. »

La White Cube Gallery, détenue par le marchand d’art britannique Jay Joplin, a bâti sa réputation en propulsant des « Young British Artists » tels que Damien Hirst et Tracey Emin. Elle possède deux espaces à Londres et un à Hongkong. Elle a fermé son antenne brésilienne en 2015. Mathieu Paris indique que la galerie cherchait depuis plusieurs années à s’installer dans la Ville Lumière. 

« Le problème principal était de trouver le lieu idéal, a-t-il confié à Artnet , nous voulons perpétuer la tradition parisienne du marchand d’art […] Paris est un haut-lieu des arts, et depuis quelques années, nous assistons à une forme de renaissance, en termes de musée et de fondations privées. » 

Ainsi que de galeries. En juillet dernier, le marchand d’art allemand David Zwirner avait annoncé qu’il ouvrirait à l’automne un espace dans le Marais, 18 rue Vieille du Temple, dans les anciens locaux de la galerie Yvon Lambert. Cette fois, le problème du Brexit était explicitement invoqué : « Cela change la donne. Après octobre, ma galerie londonienne sera britannique, pas européenne.  En tant qu’européen, je souhaite une galerie européenne », avait-il déclaré au Financial Times.

Selon le site Artnews, une autre galerie de poids serait prête à jeter son dévolu sur Paris : la Pace. Le média suggère même qu’elle aurait déjà trouvé un emplacement. Cet été, la galerie américaine d’art moderne et contemporain implantée dans plusieurs métropoles mondiales -dont Londres- avait fermé son antenne pékinoise dans un contexte de tension économique entre la Chine et les Etats-Unis.
 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque